Le coronavirus détecté en Algérie et celui découvert en Chine ne sont pas semblables. C'est ce qu'a révélé, mercredi , le chef de la délégation médicale chinoise, en mission depuis le 14 mai en Algérie. Cette équipe constituée d'éminents experts en matière de lutte contre le coronavirus quittera le pays ce jeudi 28 mai après avoir accompli son travail. Avant de repartir, elle a fait le point sur la situation liée à la pandémie.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Pour ce faire, le responsable de cette équipe, Zhou Lin, a animé une conférence de presse, lors de laquelle il a assuré que la situation épidémique est maîtrisée en Algérie. Il a, en outre, tenu à préciser que le coronavirus détecté en Algérie et celui découvert dans son pays étaient différents.

"Le coronavirus détecté en Algérie n’est pas le même que celui détecté en Chine", a-t-il fait savoir. Il a affirme que "les deux virus sont différents" et que "celui détecté en Algérie semble ressembler à celui trouvé en France". L'expert chinois n'a pas livré davantage de détails à ce propos.

"La situation en Algérie est maîtrisée"

Selon une étude scientifique chinoise parue le 3 mars dans la revue National Science Review, l’actuel coronavirus (Covid-19) aurait muté et deux versions (ou souches) différentes seraient actuellement en circulation. Selon la même étude, tous les virus mutent, mais les mutations ne vont pas forcément vers le “pire”. Ainsi, les différences entre les deux souches du coronavirus sont assez minimes.

À lire aussi :  Agression de Salman Rushdie : Ce que l'on sait et son état de santé

En outre, une autre étude, menée en France, révèle que la principale souche du Covid-19 présente en France est liée à un groupe génétique (un « clade » dans le langage scientifique) qui n'a aucun lien avec la Chine ou l'Italie.

Quoi qu'il en soit, le virus continue de faire des victimes à travers le monde. En Algérie, "la situation épidémiologique est stable et maîtrisée grâce aux mesures prises notamment par le président de la République, le Premier ministre et le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus", a assuré l'expert chinois Zhou Lin.

Ce dernier met toutefois en garde contre tout relâchement. Il a souligné la nécessité de continuer à respecter les mesures barrières contre le coronavirus, notamment l’hygiène et la distanciation sociale.

"La chloroquine est efficace"

Par ailleurs, le chef de la délégation chinoise s'est abstenu de donner son avis d'expert sur la question du déconfinement en Algérie. "Nous avons été interpellés par le ministre sur ce sujet. Notre réponse sera transmise par écrit. Mais sachez que le Comité scientifique se penche actuellement sur la question du déconfinement, tout en analysant la situation », a-t-il expliqué.

Sur un autre registre, M. Lin a déclaré que le protocole thérapeutique à base de chloroquine, qui a été adopté par l’Algérie pour soigner les patients infectés par le coronavirus, était efficace.

À lire aussi :  Allocation touristique : Que peut faire un touriste algérien avec 100 euros ?

Lire aussi : Immunité croisée : Les Algériens seraient-ils protégés contre le Covid-19 ?