Un jeune homme a mis fin à ses jours, ce jeudi 28 mai, à Bejaïa, en Kabylie, en se jetant du haut de la Place du 1er Novembre (ex-Place Gueydon). Le malheureux (F. A.), âgé 26 ans, a succombé à ses blessures au niveau de l’hôpital de Bejaïa, où il a été admis. 

Le suicide a eu lieu au milieu de l'après-midi. A l'arrivée des éléments de la Protection civile, le jeune, issu du village Lotta, dans la commune de Souk El Tenine, était encore en vie. D'ailleurs, dans le communiqué rendu public peu après le drame, la Protection civile parle d'« une tentative de suicide »

« Saut dans le vide, à partir de la Place Gueydon Haute Ville de Bejaïa, peu avant 14H25, d'un jeune homme, la vingtaine, polytraumatisé, évacué en urgence par nos moyens vers le CHU de Bejaïa, en présence de nos collègues de la Sûreté de wilaya », écrit le même service.

C'est au niveau du CHU de Bejaïa, où il a été transféré, que le jeune homme finira par succomber à ses blessures. Le staff médical de l'hôpital n'a rien pu pour lui, vu son état grave. La victime souffrait, comme l'a souligné la Protection civile, d'un polytraumatisme.

Il faut dire que le malheureux avait peu de chance de s'en sortir, vu la hauteur de l’endroit duquel il s'est jeté. La nouvelle du drame a vite fait le tour de la wilaya. Selon des échos, cette tragédie a engendré l'émoi et la consternation dans toute la région. En outre, l'incident remet sur le tapis une vieille réclamation maintes fois exprimée à Bejaïa. Il s'agit de la sécurisation les lieux. Censé être une place de détente, cet endroit a été le théâtre de plusieurs suicides.

À lire aussi :  La harga devient un projet familial en Tunisie

Lire aussi : Algérie : Un marchand ambulant tente de s’immoler par le feu