La Commission européenne a remis son rapport sur la situation des migrants et réfugiés sur le territoire de l'Union européenne. Ainsi, selon le même document, relayé par le site électronique TSA, depuis le début de l'année, le nombre des ressortissants algériens ayant demandé l'asile aux pays européens a atteint 2 702 personnes.

En effet, la Commission européenne a révélé que 2 702 ressortissants algériens ont demandé l'asile à des pays de l'Union européenne depuis début 2020. Ils devancent les Marocains qui sont à 2 633 personnes à demander l'asile depuis janvier dernier.

Cependant, les Algériens ayant sollicité ce droit restent loin derrière les demandeurs d'autres nationalités. Par exemple, 18 138 Syriens, 16 527 Afghans, 13 340 Vénézuéliens, 13 314 Colombiens et 6 495 Irakiens ont demandé l'asile depuis le début de l'année.

Le rapport de la Commission européenne a dévoilé, par ailleurs, les pays ciblés par les Algériens. La France apparaît au premier rang, avec un taux de 25%. Elle est suivie de l'Allemagne, avec 15%, puis de l'Espagne et des Pays-bas, avec 12% chacun.

296 Algériens ont traversé la Méditerranée pour rejoindre l'Italie

Par ailleurs, le rapport mentionne que 296 migrants ont traversé la Méditerranée en provenance d'Algérie pour rejoindre l'Italie depuis début 2020. Tandis que le nombre des Tunisiens et Libyens s'élève respectivement à 970 et 2 834 migrants.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

Le rapport explique que la frustration politique de la jeune génération algérienne renforce cette poussée migratoire. Il ajoute que la situation économique difficile et les perspectives limitées sont d'autres facteurs majeurs qui poussent les Algériens à la migration.

Lire aussi : L’ONU appelle à régulariser tous les sans-papiers