L'ancien ministre de la Défense Khaled Nezzar a-t-il assassiné sa première femme ? Trois publications sur le Facebook de son fils Sofiane le suggèrent clairement. Il accuse son père d'avoir assassiné sa mère, Barket Fatma-Zohra, et son frère Lotfi d'avoir été son complice. Le crime aurait eu lieu durant les années 1990 dans leur maison à Hydra, à Alger.

Le fils du général Nezzar a fini par supprimer ses trois publications postées entre mercredi 3 et tôt le matin de jeudi 4 juin, mais l'ex-officier des services de renseignements devenu journaliste Hichem Aboud n'a pas manqué d'en faire des captures d'écran. Il a diffusé une vidéo pour partager cette information, surtout que Hichem Aboud a déjà accusé publiquement le général Nezzar de ce meurtre contre sa propre femme.

"Maman, tu es la première victime du criminel sanguinaire Khaled Nezzar. Ton meurtre a été maquillé et dissimulé par sa bande de criminels, eux aussi", avait écrit Sofiane Nezzar sur son compte Facebook. Dans un autre statut, il accuse carrément son frère Lotfi d'avoir participé au maquillage du crime.

"Lotfi, tu es un criminel qui a maquillé la mort de ma mère"

"Lotfi Borgeaud, c'est toi qui as évacué le corps sans vie de ma mère assassinée par vous. C'est toi qui as évacué la dépouille du lieu du crime vers Aïn Naâdja avec vos complices. Tu es un criminel qui a maquillé la mort de ma mère. Tu ne peux pas vouloir me loger et être un assassin. Criminel", avait aussi publié le fils de l'ex-ministre de la Défense.

Il faut dire qu'en traitant son frère de Borgeaud, Sofiane Nezzar voulait le comparer au colon Henri Borgeaud, ancien propriétaire du domaine viticole qui portait son nom, actuellement Bouchaoui. Lotfi Nezzar a acquis une partie du domaine de Bouchaoui et comme lui, Henri Bordeaud avait lancé son journal La Dépêche quotidienne.

Cela dit, la sortie du fils du général Nezzar peut être liée à l'information selon laquelle des biens de la famille Nezzar seraient mis sous séquestre. Il s'agit d'une villa à Hydra, des terres agricoles à Bouchaoui et d'une grande palmeraie à Biskra.

Un problème de propriété sur une villa entre Sofiane et Lotfi ?

Sofiane Nezzar semble ne pas avoir apprécié la réaction de son frère Lotfi sur un journal électronique, notamment en ce qui concerne la ville de Hydra. "Ma villa est uniquement fermée et aucun juge n’a mis sous séquestre cette maison qui m’appartient. C’est un bien personnel qui n’est concerné par aucune affaire en justice", a affirmé Lotfi Nezzar dans un article publié mardi 2 juin.

Il semblerait que Sofiane Nezzar n'a pas aimé que son frère s'attribue la propriété de la villa alors qu'il y vit. En plus, il dit clairement dans sa troisième publication que ce bien appartient à sa défunte mère. "Au néocolon, Lotfi Borgeaud. Je ne loge pas ici car j'y vis. J'y ai grandi avec ma mère parce que c'est sa maison qui est sous (Fredha). Je compte y faire grandir mes filles. Par contre vous, vous avez fait loger une balle dans la tête de ma mère", a asséné Sofiane Nezzar.

Le fils du général Nezzar a fini par supprimer ses trois publications dans l'après-midi de ce jeudi 4 juin. Pour des raisons encore inconnues. Il faut dire que l'accusation contre l'ex-ministre de la Défense est d'une gravité extrême, d'autant plus qu'il est accusé d'avoir assassiné sa femme quand il était ministre de la Défense nationale. Il faut dire aussi que cette information circulait déjà dans les années 1990 dans les couloirs de la maison de la presse, mais aucun quotidien n'a osé publier quoi que ce soit.