Les étudiants étrangers, dont les Algériens, ayant entamé leurs démarches afin de poursuivre leur cursus universitaire en France seront prioritaires lors de la reprise du service des visas. A leur relance, les activités consulaires prendront en charge les étudiants algériens en priorité. C'est ce qu'a annoncé le consul général de France à Alger, Marc Sédille, dans un entretien accordé ce jeudi 4 juin au site VVA, spécialisé dans les voyages. 

Le consul général de France à Alger a indiqué que les étudiants algériens qui avaient mené à terme leurs inscriptions au sein des universités françaises bénéficieraient, en priorité, d’un accès au service des visas. « Nous sommes très attentifs à la situation des Algériens qui souhaitent poursuivre leurs études en France et qui ont suivi le parcours Campus France, y compris pendant la période compliqué de la crise sanitaire », a-t-il souligné.

Marc Sédille affirme que « la catégorie estudiantine, qui nécessite la délivrance de visas d’études, sera de manière certaine l’une de nos priorités et ce, dès la reprise des activités consulaires. Une initiative qui vise à octroyer aux demandeurs la possibilité d’entamer leurs cursus en France dans les meilleures conditions ». Il souligne toutefois, que « rien n’est encore à l’arrêt concernant la reprise de la délivrance des visas ».

À lire aussi :  Air Algérie renforce son programme avec des vols supplémentaires

La crise sanitaire provoquée par la propagation du coronavirus a incité les équipes de Campus France Algérie à prendre des dispositifs d’urgence. Marc Sédille souligne le travail de ces équipes « qui se sont adaptées aux circonstances exceptionnelles. Elles ont mené les entretiens avec l’ensemble des étudiants via visioconférence, et elles ont reçu et validé les dossiers de manière dématérialisée ».

Marc Sédille se prononce sur la reprise de la délivrance des visas

Par ailleurs, le consul général de France à Alger, Marc Sédille, estime que la reprise de la délivrance des visas pour les Algériens dépendra non seulement de l’évolution de la crise sanitaire en Algérie mais aussi dans le monde entier. La reprise des activités consulaire résultera de la réouverture des frontières internationales.

Marc Sédille indique qu’ « il n’est pas possible à ce stade de donner une date précise pour la reprise des liaisons maritimes et aériennes entre l’Algérie et la France. Ce n’est pas seulement une décision des autorités européennes. C’est également une décision des autorités algériennes de rouvrir leurs frontières ».

Toutefois, le diplomate français explique que « les services consulaires travaillent d’ores et déjà sur un scénario de reprise progressive du service des visas afin d’être prêt le moment venu ».

À lire aussi :  Vols France-Algérie : Une nouvelle grève annoncée à l'aéroport de Lyon

Lire aussi : Reprise de la délivrance des visas France pour les Algériens : Le Consul général se prononce