Météo Algérie prévoit un été plus chaud et plus sec que la normale cet été. Le directeur du Centre climatologique national (CCN), Salah Sahabi-Abed, a indiqué, dans un entretien paru ce vendredi 5 juin à l’APS, que les températures seraient plus élevées, allant de la normale à au-dessus de la normale. En raison du déficit pluviométrique enregistré durant l’hiver et le printemps dernier, la saison estivale promet d’être caniculaire, en particulier dans les régions côtières de l’Algérie.

Salah Sahabi-Abed, directeur du Centre climatologique national (CCN), qui relève de l’Office national de météorologie (ONM), indique que « les températures prévues pour la saison estivale devraient être globalement supérieures à la normale, aussi bien sur le sud de l’Europe que sur le sud méditerranéen ».

« D’après les résultats, les modèles de prévisions saisonnières prolongent le scénario de prévisions hivernales et printanières. Ces prévisions relatent des températures anormalement chaudes sur l’ensemble de la Méditerranée ainsi que l’Algérie », a-t-il déclaré.

Selon les prévisions de l'Office national de météorologie (ONM), les températures seront plus élevées que la normale sur l'ensemble du territoire national, durant les mois de juin, juillet et août.

Le directeur du CCN explique que « l’anticyclone des Açores, zone de hautes pressions au nord de l’océan Atlantique, devrait être plus développé que d’habitude, en s’étendant ainsi sur l’Europe. En raison du déficit pluviométrique, les phénomènes anticycloniques pourraient augmenter le risque de vague de chaleur. La vigilance est donc de mise pour les personnes vulnérables et les porteurs de maladies chroniques ».

À lire aussi :  Obligation de quitter le territoire français : Ce qu'il faut savoir

Néanmoins, le directeur Salah Sahabi-Abed souligne certains cas isolés où « aucun scénario dominant ne se dégage, faute d’éléments probants et incontestables de la circulation atmosphérique à grande échelle susceptibles d’influencer le climat des prochains mois. Il est alors impossible de privilégier une hypothèse. Les performances des prévisions saisonnières sont très variables. Elles sont généralement meilleures pour la température que pour les précipitations ».

Lire aussi : Météo Algérie annonce de fortes pluies orageuses sur plusieurs wilayas