La compagnie aérienne Air France va intensifier le programme de ses vols vers l'Algérie, le Maroc et la Tunisie à partir du mois de juillet prochain. C'est ce qu'a affirmé Anne Rigail, directrice générale d’Air France au journal français Le Parisien.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Les vols entre l'Algérie et la France seront bientôt disponibles en grand nombre. Dans une longue interview, parue 5 juin, au Parisien, Anne Rigail, a assuré que la compagnie allait programmer jusqu'à 35 vols hebdomadaires entre les deux pays.

« Il y aura 35 vols par semaine pour l’Algérie fin juillet et plusieurs dizaines vers le Maroc, la Tunisie et l’Afrique de l’Ouest. Sur les villes d’Amérique ou d’Asie, ce sera encore plus progressif », indique la directrice générale d'Air France. Et de poursuivre que « finalement, en juillet, 35% de notre programme de vol habituel sera effectué et 40% en août pour 137 destinations rouvertes ».

Notons que la compagnie aérienne Air France n'a programmé aucun vol vers l’Algérie pour le mois de juin. « La priorité sera donnée au réseau domestique là où il est aujourd'hui possible de voyager. En plus de Marseille, Nice, Toulouse, nous rouvrons, par exemple, Biarritz, Brest, Montpellier ou encore des lignes au départ de Lyon (...). Sur l'Europe, on se prépare à une réouverture des frontières pour le 15 juin. Et notamment vers l'Europe du Sud, Grèce, Espagne, Portugal», détaille Anne Rigail.

À lire aussi :  ASL Airlines lance une promotion d'hiver sur ses vols vers l'Algérie

Les voyageurs peuvent réserver un billet chez Air France « sans crainte »

Concernant les tarifs, Anne Rigail souligne qu'il est difficile pour la compagnie d'envisager des prix bas. « Je ne pense pas qu'une politique de tarif très bas soit soutenable pour le transport aérien. Depuis les annonces du gouvernement, la demande a augmenté, mais les coefficients de remplissage restent faibles. Il est de 55% actuellement, alors que d'habitude en moyenne, c'est du 85% », a-t-elle expliqué.

En outre, interrogée sur les réservations mises en ligne par Air France, la responsable avoue que « c'est effectivement la complexité depuis le début de la crise ». Néanmoins, elle indique que la compagnie aérienne française a adapté sa politique commerciale. « Depuis le 15 mai, si le client ne peut pas partir à cause des conditions sanitaires, il peut soit changer de vol, soit se faire rembourser, soit obtenir un avoir bonifié de 15% pour un voyage ultérieur. Nos voyageurs peuvent ainsi réserver, dès aujourd'hui, un billet sans crainte», rassure la DG d’Air France.