A l’instar de toutes les compagnies aériennes mondiales, le transporteur national Air Algérie a enregistré des pertes colossales en raison de la suspension du trafic aérien. L’Association africaine des compagnies aériennes (AFRAA) évalue les pertes d’Air Algérie, durant la période de la mi-avril à la mi-mai, à hauteur de 900 millions de sièges disponibles par kilomètre.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Selon le rapport de l’AFRAA, les compagnies aériennes africaines ont perdu 8,1 milliards USD à la suite de la pandémie de Covid-19 ayant induit l’arrêt du transport aérien. Les estimations de l’association de l’aviation se basent sur l’ASK, à savoir le nombre de sièges disponibles par kilomètre (unité de mesure standard dans le secteur aérien).

Ainsi, la compagnie nationale algérienne a perdu l’équivalent de 900 millions de sièges disponibles par kilomètre. Il s’agit de vols annulés durant la période de la mi-avril à la mi-mai 2020. Air Algérie est la sixième compagnie africaine en termes de pertes par ASK.

Selon l'AFRAA, Ethiopian Airlines a perdu une capacité de 3,8 milliards de sièges disponibles par kilomètre. Elle est suivie, par ordre décroissant, de South African Airways, avec -1,9 milliard d’ASK ; Egyptair avec -1,7 milliard ; Royal Air Maroc avec -1,6 milliard ; Kenya Airways avec -1,3 milliard ; Air Algérie avec -900 millions ; Air Mauritius avec -700 millions et de Tunisair ‘ avec -500 millions.

À lire aussi :  Voitures de moins de 3 ans : la Douane explique les taxes

Une reprise qui s’annonce difficile

L’association africaine estime que la reprise des vols « devrait commencer à partir du troisième trimestre de l’année en cours ».

Par ailleurs, l’impact financier s’annonce sévère pour cette année 2020. « Si près de 6,7 milliards étaient enregistrés comme recettes en 2019, seulement 1,7 milliard de recettes sont attendues du transport de passagers en 2020, soit une baisse de 5 milliards », prévoit le rapport.

Le rapport de l'AFRAA, qui note 12,64 milliards de recettes sur le segment passager en 2019, évalue les recettes pour 2020 à 4,53 milliards USD.

L’association prévoit une reprise progressive de l’activité sur la seconde moitié de 2020. Il s’agit d’environ 40 % du trafic réalisé au troisième trimestre 2019 qui devrait être assuré durant la même période. « Ce taux monterait à 70 % pour les derniers mois de 2020 », estime l’AFRAA.

Lire aussi : Conversion d’un Airbus A330 : Air Algérie continue de s’adapter au Covid-19