L'énergie solaire se démocratise petit à petit en Kabylie. A Bejaïa, une commune projette de doter toutes ses écoles primaires de cette énergie renouvelable. Il s'agit de la municipalité de Tazmalt qui a acquis des panneaux solaires ainsi que toutes les installations nécessaires à la réalisation de ce programme. 

L’énergie solaire en Algérie est un projet évoqué avec insistance ces quelques dernières années. Sa concrétisation, cependant, souffre de différents couacs. En effet, différents projets ont été annoncés çà et là, mais le taux global de réalisation reste insignifiant. La commune de Tazmalt, dans la wilaya de Bejaïa, en Kabylie, vient de franchir un cap notable. L’école Frères Amara, sise au niveau de la cité Merlot 3, a été équipée de plusieurs panneaux photovoltaïques.

En attendant sa généralisation

Le programme, qui a donc touché jusque-là un seul établissement, à savoir l'école primaire Frères Amara, sera généralisé à l’ensemble des structures scolaires. Ce plan vise à étendre l’utilisation des énergies renouvelables dans toutes les institutions de l'éducation. « L’école primaire des frères Amara vient d’être dotée d’un projet écologique en ce qui concerne l’énergie renouvelable (...) Nous ferons notre possible pour sa généralisation au niveau de la commune », a indiqué la cellule de communication de l'Assemblée populaire communale de Tazmalt, via sa page Facebook.
Les avantages de l'énergie solaire sont innombrables. Peu coûteuse, elle permet, au plan individuel, une autonomie en matière des besoins ménagers en énergie et assure, donc, des économies substantielles. Au plan collectif, elle contribue à protéger l'environnement.