Le procureur de la République du tribunal de Sidi M’hamed, Chaker Kara, a animé un point de presse, lundi 8 juin, au cours duquel il est revenu sur l'affaire du trucage présumé de matchs de Ligue 1. Il a précisé que l'enquête enclenchée suite à la plainte déposée par le ministère de la Jeunesse et des Sports suit toujours son cours.

Le procureur a, d’emblée, confirmé l'authenticité de l’enregistrement, contrairement aux affirmations du directeur général de l'Entente de Sétif. En effet, Fahd Halfaïa clamait, depuis l'éclatement du scandale, que l'audio était un montage destiné à lui nuire.

Le magistrat a précisé que la discussion téléphonique a été tenue le 4 mars dernier à 00h14. L'appel a duré exactement 3 minutes et 48 secondes. Selon le conférencier, l'enregistrement audio partagé les réseaux sociaux n'est qu'une partie de la communication téléphonique.

Le procureur a indiqué, en outre, que neuf personnes ont été convoquées et entendues dans le cadre de l'enquête préliminaire. Il a également fait état de l'identification de sept lignes téléphoniques en lien avec cette affaire.

Dans le même cadre, Chaker Kara a révélé que trois rencontres du championnat de Ligue 1 étaient concernées par l'enquête. Il s'agit des matchs US Biskra-ES Sétif ( 21e journée), USM Bel Abbes-ES Sétif (25e J) et CA Bordj Bou Arreridj-US Biskra (28e j).

Ce que risquent les principaux accusés

Le procureur explique que l'agent de joueurs Nassim Saâdaoui et Halfaïa sont notamment poursuivis pour "marchandage de matchs à travers l'offre ou promesse d’offrir directement ou indirectement des dons ou tous autres avantages matériels et financiers dans le but de modifier le déroulement d’une compétition ou manifestation sportive, en violation des règlements et normes sportifs". Un délit puni, conformément à l’article 247 du Code pénal, d'une peine de prison de deux à dix ans et d'une amende de 200 000 à 1 000 000 DA.

Il est à rappeler que le directeur général de l'ES Sétif, Fahd Halfaïa, et l'agent de joueurs Nassim Saâdaoui ont été placés, dimanche 7 juin, sous mandat de dépôt.

Lire aussi : Algérie : Nouvelles révélations sur le scandale des matchs truqués