L'Algérie reprendra bientôt l'importation des véhicules neufs. Dans le cadre de la loi de finances complémentaires 2020, le gouvernement algérien a en effet décidé d'autoriser les concessionnaires automobiles à importer des voitures. De nombreux Algériens se demandent désormais quelles seront les marques qui seront disponibles sur le marché automobile algérien. Le site algérien spécialisé Motors Actu a donné quelques éléments de réponse.

Selon le média, les opérateurs automobiles déjà actifs sur le marché algérien auront évidement leurs parts de marché à travers les marques qu’ils commercialisent, à l'image de Renault Algérie et Peugeot Algérie. D'autres marques à l'image de Citroën Algérie, DS Algérie, Jaguar et Land Rover, filiales du groupe GBH, ou encore la marque Volkswagen du groupe SOVAC seront présentes.

Par ailleurs, les marques asiatiques feront également leur retour en Algérie. En effet, les marques Toyota ou encore Hyundai auront leur part du marché. Le groupe Cevital de Issad Rebrab a d'ailleurs exprimé son vœu de récupérer les activités de Hyundai en Algérie, détenues par Mahieddine Tahkout actuellement en prison.

Pour sa part, l'homme d'affaires, Abderrahmane Achaïbou, propriétaire du Groupe Elsecom, a révélé qu'il avait soumis une demande au gouvernement algérien pour rétablir la représentation exclusive de la marque KIA en Algérie. Le groupe compte aussi relancer d'autres marques de sa filiale comme Ford, Suzuki, Daewoo, TATA, ISUZU et FAW.

En outre, Burgan International, représentant de la marque chinoise des DFSK en Algérie, prépare aussi le retour de la marque suite au retour de l’importation des véhicules. De même que le groupe Sodivem partenaire officiel de la marque indienne Mahindra.

Cependant, le retour de l’importation de toutes ces marques n’aura pas lieu dans l’immédiat. En effet, les concessionnaires automobiles seront soumis à un nouveau cahier des charges afin de pouvoir importer des véhicules.