Le ministre de l'Industrie, Ferhat Aït Ali, a déclaré que les prix des véhicules neufs n'étaient pas une "priorité sociale" pour le gouvernement car ils ne représentent pas "un besoin fondamental". Il assure, toutefois, que le nouveau cahier des charges stabilisera les prix.

En effet, le ministre de l'Industrie, Ferhat Aït Ali, a expliqué que le nouveau cahier des charges obligerait les agences à vendre à des marges "raisonnables". Par ailleurs, il rappelle que la dévaluation du dinar aura un impact direct sur les prix des véhicules neufs. Il souligne, cependant, que le prix des véhicules neufs "n'est pas une priorité sociale", car "ce n'est pas un besoin fondamental".

De nouvelles conditions

Le cahier des charges des industries mécaniques sera accompagné de la parution d'un autre cahier qui aura pour objectif d'organiser l'activité de manutention. Ainsi, les opérateurs bénéficieront de plusieurs concessions afin de garantir la plus grande part de la valeur ajoutée. Un troisième cahier des charges sera publié d'ici juillet. Son objectif est de préciser les conditions et modalités d'exercice des activités du concessionnaire.

Ferhat Aït Ali a déclaré que son département ministériel réceptionnerait les demandes dès la parution du cahier des charges. Selon le ministre de l'Industrie, son département traitera les demandes dans un délai d'un mois. La procédure est conforme aux dispositions du nouveau cahier des charges qui prévoit, par ailleurs, le droit au recours en cas de rejet de la demande.

Dans le même contexte, le ministre a affirmé que la liste des concessionnaires agréés ne serait pas annoncée avant le dernier trimestre de 2020. Cependant, il est possible d'importer et de commercialiser les véhicules neufs d'ici la fin de l'année en cours.

Enfin, le cahier des charges dispose qu'il faut avoir les moyens nécessaires à l'exercice de cette activité, notamment les halls d'exposition et les ateliers de service après-vente. Le concessionnaire ne peut pas importer de voitures sans avoir un préalable de commande obtenu du client.

Lire aussi : Algérie : L’importation des voitures neuves autorisées aux concessionnaires