La France rouvrira progressivement ses frontières extérieures Schengen à partir du 1er juillet prochain. L'annonce a été faite vendredi 12 juin par le gouvernement français. Dans un communiqué signé conjointement par les ministres des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de l’Intérieur, Christophe Castaner, une bonne nouvelle pour les étudiants étrangers a été également annoncée.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Après plusieurs semaines de fermeture à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, les frontières françaises seront rouvertes progressivement dès le 1er juillet prochain. C'est le gouvernement français qui a annoncé la nouvelle vendredi 12 juin.

« La France procédera à une ouverture progressive de ses frontières extérieures Schengen à compter du 1er juillet », ont, en effet, indiqué les ministres des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de l'Intérieur, Christophe Castaner, dans un communiqué commun.

Cette ouverture, précise le même document, prendra en considération l'évolution de la pandémie dans les autres pays. « La décision a été prise conformément aux recommandations de la Commission européenne présentées jeudi et cette ouverture s'effectuera de façon progressive et différenciée selon la situation sanitaire des différents pays tiers, et conformément aux modalités qui auront été arrêtées au niveau européen d'ici là », ont-ils précisé. Autrement dit, les citoyens des pays où la Covid-19 est toujours en circulation ne seront pas autorisés à entrer en France.

Bonne nouvelle pour les étudiants en France

Cela dit, cette restriction ne concernera pas les étudiants. Ces derniers, quelle que soit la situation sanitaire de leur pays, seront autorisés à se rendre en France pour poursuivre leur parcours universitaire. D'ailleurs, leurs demandes de titres de séjour seront traitées en priorité, affirme le même document.

« Compte tenu des enjeux d’attractivité universitaire, les étudiants internationaux seront autorisés, quel que soit leur pays d’origine, à venir en France et les modalités de leur accueil seront facilitées. Leurs demandes de visas et de titres de séjour seront traitées en priorité », ont précisé les deux ministres.

Lire aussi : Réouverture des frontières européennes : Où en est-on ?