Le président de la Fédération tunisienne de l'hôtellerie, Ahmed Kammoun, a déclaré que l'absence des touristes algériens compromet la saison touristique. Ainsi, le président de la fédération affirme que cet état de fait menace la saison touristique durant cette année.

En effet, Ahmed Kammoun a révélé sur les ondes de la radio Mosaïque FM que le tourisme en Tunisie est menacé cette année. Il explique, dans le même sillage, que les Algériens étaient la locomotive du tourisme en Tunisie et leur absence se fera lourdement ressentir cet été.

Ahmed Kammoun indique que la crise sanitaire a sévèrement impacté le secteur du tourisme, notamment celui de l'hôtellerie. Le président de la Fédération tunisienne de l'hôtellerie estime que 60% des hôtels en Tunisie vont fermer cet été. "Le marché  local demeure très insuffisant pour sauver la saison" déclare-t-il.

Selon Ahmed Kammoun, de nombreux touristes ont décidé d'annuler ou de changer leurs destinations pour cette année. "Il n’y aura pas de saison touristique cette année, en raison des nouvelles mesures d’accès aux frontières annoncées vendredi 12 juin" fait-il savoir. Ainsi, il qualifie les décisions du gouvernement de demi-mesures et appelle à réévaluer ces mesures.

La Tunisie n'est pas une exception

En fait, le tourisme tunisien n'est pas le seul à être frappé de plein fouet par la pandémie du coronavirus. Selon l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), le nombre de touristes internationaux pourrait reculer de 60% à 80%. L'Organisation estime que ce recul est le plus "grave" depuis 1950. Par ailleurs, elle évalue la chute des arrivées au premier trimestre de l'année en cours à 22%.

Pour rappel, le tourisme est l'un des secteurs les plus importants de l'économie de la Tunisie. Il contribue à raison de 7% au PIB du pays et génère chaque année jusqu'à 20% de recettes en devise. En plus de la crise du coronavirus, le tourisme en Tunisie connaît un sévère revers depuis 2014 en raison des menaces terroristes.

Lire aussi : Vacances des Algériens en Tunisie : Ce qu’il faut savoir