La chanteuse kabyle Siham Stiti est hospitalisée depuis une dizaine de jours au niveau de l'unité de Sidi Belloua (ex-sanatorium) du CHU de Tizi Ouzou, en Kabylie. De son lit d’hôpital, elle lance un appel à l'aide pressant. Atteinte de cécité, elle a aujourd'hui besoin de dons pour l'acquisition d'une prothèse. 

« Certains me connaissent, d'autres non. Je suis Siham Stiti, chanteuse kabyle. Aujourd'hui, je suis à l’hôpital et j'ai besoin de vous tous », a-t-elle déclaré dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux. « J'ai déjà fait des éviscérations en 2017 et 2018. Depuis le mois d’août dernier, j'ai subi quatre opérations. Aujourd'hui, j'ai besoin d'une prothèse », explique-t-elle. Et d'ajouter : « Cette prothèse coûte très cher. C'est pour cela que je sollicite votre aide ».

Cette prothèse sert, précise la chanteuse kabyle, à protéger le cerveau. Siham Stiti, malade, mais pas abattue, annonce qu'une cagnotte a été lancée sur Internet par l’intermédiaire d'un de ses amis et fans. Les services concernés, principalement la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, sont appelés à la prendre en charge. « J'espère que vous serez nombreux à répondre à l'appel pour m'aider à m'acheter cette prothèse qui est devenue nécessaire pour préserver ma santé », conclut Siham Stiti.

À lire aussi :  Le nombre de migrants clandestins vers l'Europe en forte hausse

Siham Stiti est une chanteuse qui a bercé toute une génération avec sa voix porteuse. Elle a défié la société mais surtout sa cécité pour servir la culture kabyle et algérienne. Sa situation est loin de constituer un cas isolé en Algérie. Elle illustre, au contraire, la réalité sociale de l'artiste dans le pays. Un pays où, très souvent, l'artiste n'est célébré qu'après sa mort.

Lire aussi : Algérie : Un jeune comédien met fin à ses jours, sa famille s’indigne