Il n'y aura pas de Hadj cette année pour les Algériens. En effet, l'Arabie Saoudite a décidé officiellement de maintenir de la campagne Hadj de cette année 2020. Néanmoins, ce cinquième pilier de l'Islam sera réservé à un nombre « très réduit » de pèlerins qui se trouvent déjà sur le sol saoudien.

L’Arabie Saoudite a annoncé ce lundi 22 juin qu'elle maintenait officiellement le Hadj de cette année 2020, et ce, en dépit de la crise sanitaire. Néanmoins, le ministère du Hadj en Arabie Saoudite a indiqué que le grand pèlerinage à La Mecque sera réservé exclusivement en nombre très limité pour les personnes de différentes nationalités qui se trouvent à l'intérieur du Royaume. Les dates prévues du pèlerinage sont du 28 juillet au 2 août.

L’annonce confirme cependant que tous les pèlerins des autres pays ne seront pas en capacité d’effectuer le pèlerinage. Les personnes se trouvant en Algérie et ayant prévu de partir en pèlerinage ne pourront ainsi pas le faire cette année. Il faut dire que cette décision était attendue du fait de la fermeture des frontières et de la propagation du coronavirus.

Interrogé sur le sujet, le ministre algérien des Affaires religieuses avait d'ailleurs fait savoir que le gouvernement attendait les rapports médicaux mondiaux, en particulier ceux des Saoudiens. Il ajoute que ces derniers ont demandé aux pèlerins de ne pas poursuivre les procédures finales. Pour le moment “nous n’avons reçu aucune note concernant le sort de la saison du Hadj 2020”, avait-t-il indiqué.

À lire aussi :  Agression de Salman Rushdie : Ce que l'on sait et son état de santé

Lire aussi : Ouverture des mosquées en Algérie : La Commission ministérielle de la Fatwa s’exprime