La France a décidé d'autoriser les étudiants étrangers présents sur son sol à travailler 80% de la durée de travail annuelle en raison de la crise sanitaire de coronavirus qui sévit dans le pays et le monde entier. Néanmoins, les autorités françaises ont exclu les étudiants algériens de cette nouvelle mesure.

La décision a été officialisée et publiée au Journal officiel le 18 juin dernier. « En raison de la pandémie de coronavirus, un étudiant étranger peut exercer une activité professionnelle salariée dans la limite de 80 % de la durée de travail annuelle », lit-on sur le site officiel de l’administration française.

En outre, le texte de loi indique que la décision ne concerne pas tous les étudiants. « Cette dérogation concerne l'étranger présent en France à la date du 16 mars 2020 et ayant une carte de séjour temporaire portant la mention "étudiant"». Et de préciser que « les étudiants algériens ne sont pas concernés » par cette mesure.

Le cas des étudiants algériens

Il faut noter que les étudiants algériens peuvent travailler à titre accessoire dans la limite de 50 % de la durée annuelle légale de travail, soit 803 heures. Et cela à la faveur du décret portant sur l'accord du 27 décembre 1968, entre les gouvernements français et algérien, relatif à la circulation, à l'emploi et au séjour en France des ressortissants algériens et de leurs familles.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Signé à Paris le 11 juillet 2001, le décret dispose que « les ressortissants algériens titulaires d'un certificat de résidence portant la mention "étudiant, sous réserve de leur inscription dans un établissement ouvrant droit au régime de sécurité sociale des étudiants, peuvent être autorisés à travailler dans la limite d'un mi-temps annuel pour la branche ou la profession concernée. L'autorisation est délivrée sous forme d'autorisation provisoire de travail sur présentation d'une promesse d'embauche ou d'un contrat de travail ».

Lire aussi : Carte de séjour en France pour les Algériens : Comment passer d’étudiant à salarié