Dans un nouveau communiqué diffusé ce mardi 23 juin, le Consulat général de France à Alger a tenu à apporter quelques précisions concernant les Algériens détenteurs de titres de séjour et de visas long séjour délivrés par la France.

Le représentant de France en Algérie a indiqué qu'il existait deux catégories de détenteurs de titres de séjour. Il s'agit, en premier lieu, des « titulaires d’un titre de séjour, d’un récépissé, d’une autorisation provisoire de séjour ou d’un visa de long séjour expirés entre le 16 mars et le 15 juin ». Ceux-là « bénéficient d’une mesure de prorogation de validité de 6 mois », annonce le consulat français.

La même source ajoute que ces personnes « pourront donc entrer dans l’espace Schengen (...), sans nécessité de délivrance complémentaire de visas de retour ou de nouveaux visas de long séjour ». En revanche, il leur est recommandé de « privilégier un retour dans l’espace Schengen directement par la France ».

En outre, le Consulat général de France à Alger souligne qu' « une notice d’information générale rappelant les modalités de prorogation des documents de séjour et ses conséquences en matière de séjour et d’entrée sur le territoire est téléchargeable (en français et en anglais) sur le site du ministère de l’Intérieur ». Le consulat conseille, cependant, aux « intéressés d’en disposer d’une version papier avec eux ».

Ces Algériens qui doivent demander un nouveau visa

Enfin, s'agissant de la deuxième catégorie qui concerne « les détenteurs d’un document de séjour expirant après le 15 juin », le consulat français à Alger les incite à demander « un nouveau visa de long séjour auprès du consulat général ».

Pour rappel, les deux sociétés qui gèrent les demandes de visa France en Algérie, en l’occurrence VFS Global pour Alger et TLS Contact pour Oran et Annaba, ont annoncé qu'elles accueilleraient de nouveau les demandeurs de visa à partir de dimanche 28 juin. Néanmoins, il ne s’agit que d’une reprise partielle. À ce propos, le Consulat général de France à Alger fait savoir que la « priorité sera donnée aux dossiers de demande de visa d’étudiant. Aucune demande de visa de court séjour Schengen ne sera reçue »