Algérie-France : Total et Sonatrach renforcent leur coopération

La société algérienne des hydrocarbures Sonatrach a annoncé, dans un communiqué rendu public ce jeudi 25 juin, le renouvellement de son accord de partenariat avec la société française Total. L’Algérie va continuer à approvisionner le marché français en gaz naturel liquéfié (GNL) pour une durée supplémentaire de trois années.

L’Algérie compte continuer à approvisionner le marché français en gaz naturel liquéfié (GNL), et ce, pour une durée de trois années supplémentaires. En effet, la société algérienne des hydrocarbures a annoncé avoir conclu avec Total « un accord renouvelant pour une durée de trois années supplémentaires leur partenariat dans le domaine du gaz naturel liquéfié (GNL). Cet accord permettra l’approvisionnement du marché français en GNL algérien à hauteur de 2 millions de tonnes par an. Les livraisons seront effectuées en priorité au terminal méthanier de Fos Cavaou ».

Un accord qui s’inscrit dans « une longue histoire de coopération »

Le géant algérien des hydrocarbures a affirmé que l’accord signé entre l'Algérie et la France s’inscrit dans la continuité. Sonatrach et Total ont mis en avant « l’importance de cet accord qui s’inscrit dans leur longue histoire de coopération ».

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

En outre, le renouvellement du contrat entre les deux sociétés permet l'approfondissement des relations économiques dans le domaine des hydrocarbures entre la France et l'Algérie. « La qualité des relations entre les deux partenaires historiques a permis la conclusion de cet accord dans un contexte de marché extrêmement volatil. Il ouvre la voie à l’approfondissement du partenariat entre Sonatrach et Total dans divers domaines dans l’intérêt mutuel des deux parties ».

A noter que l'Algérie est classée quatrième dans la liste des pays fournisseurs de gaz à la France. La Norvège arrive en première position. Elle est suivie de la Russie et des Pays-Bas.

Par ailleurs, le PDG de la société algérienne des hydrocarbures, Toufik Hakkar, avait soutenu que la Sonatrach confirmait « son statut de partenaire fiable, respectant ses engagements contractuels et jouissant d’une crédibilité certaine sur le marché international de l’énergie ».

 

Économie Algérie : Les prix des cigarettes fixés par le gouvernement

Lire aussi : Sonatrach renforce sa position sur le marché européen


Vous aimez cet article ? Partagez !