En prévision de la réouverture de ses frontières, la Tunisie a rendu publiques, ce jeudi 25 juin, deux listes, verte et orange, classant les pays en fonction du niveau de risque d’infection au coronavirus. L'Algérie ne figure dans aucune des listes. L'ambassade de Tunisie en Algérie a apporté des précisions à ce propos.

La réouverture des frontières entre l’Algérie et la Tunisie n'a pas encore été officialisée. Dans un communiqué publié dans sa page Facebook officielle, l'ambassade de Tunisie à Alger indique que « dans le cadre des préparatifs pour la réouverture des frontières tunisiennes le 27 juin 2020, le ministère de la Santé tunisien a décidé d’exclure des pays voisins, dont l’Algérie, de la liste de classification de la situation épidémiologique à travers le monde ».

La même source fait savoir que la réouverture des frontières entre l’Algérie et la Tunisie se fera dans le cadre d'une concertation entre les deux pays. « L’Ambassade de la Tunisie appelle tous les citoyens tunisiens se trouvant sur le sol algérien à attendre que les nouvelles mesures soient prises en concertation entre les deux pays », conclut le communiqué.

La Tunisie mise sur les touristes algériens

Alors que les recettes touristiques tunisiennes ont sensiblement chuté, le pays du Jasmin espère attirer le maximum de touristes algériens pour sauver ce qui reste de la saison estivale de cette année. Selon des médias tunisiens, lors d'une réunion avec les agences de voyages actives sur le marché algérien, organisée mercredi 24 juin, le ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, a confié que l’Algérie était « l’un des marchés les plus importants pour la Tunisie ». Ce marché nécessité, selon lui, « une attention particulière, notamment compte tenu des relations fraternelles entre nos deux pays ».

À lire aussi :  Le Portugal modifie sa loi pour faciliter l'immigration de travail

 

Nouvelles procédures de voyage

Le gouvernement tunisien a actionné plusieurs mesures à même de protéger sa population et ses touristes contre le coronavirus. Il a assuré, dans ce cadre, que les touristes étrangers ne seraient pas mis en quarantaine à leur arrivée au pays. Ils devront, cependant, présenter un test Covid-19 effectué dans leur pays de résidence au maximum 72 heures avant le voyage. Les vacanciers seront également appelés à remplir une fiche sanitaire avant de quitter l’aéroport de départ. Cette fiche pourrait être remplie en ligne, précise un communiqué de la présidence tunisienne. 

En outre, ces touristes seront soumis à une prise de température à leur arrivée aux aéroports tunisiens. Cela avant de se déplacer, en groupes guidés, vers les hôtels dans des bus respectant les mesures du protocole sanitaire. L’État tunisien permettra, par ailleurs, au touriste d’effectuer un test PCR sur sa demande ou à la demande de son pays de résidence à partir du 6e jour de son arrivée sur le sol tunisien.