Un capitaine et un caporal-chef de l'armée populaire nationale ont trouvé la mort, samedi 27 juin, lors d'une opération de fouille et de ratissage menée par des détachements de l'armée dans la localité de Oued El Takouk, dans la commune de Aïn Dalia, relevant de la wilaya de Médéa, a indiqué, ce dimanche 28 juin, un communiqué du ministère de la Défense nationale.

Ainsi, la lutte contre le terrorisme continue de faire des victimes au sein de l'armée populaire algérienne. Les deux militaires sont morts suite à l'explosion d'une bombe de confection artisanale. Il s'agit du capitaine Bensmaïl Fateh et du caporal-chef Khaldi Zakaria, a annoncé le communiqué du MDN. Ce document ajoute que « suite à cet acte abject, les détachements de l'Armée Nationale Populaire ont renforcé les mesures sécuritaires nécessaires, en poursuivant les opérations de fouille et de ratissage de cette zone ».

« En cette douloureuse circonstance, le général-major Saïd Chanegriha, chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire par Intérim, adresse ses sincères condoléances aux familles et proches des deux Chouhada, réitérant que l'Armée Nationale Populaire poursuivra ses efforts, sans répit et avec fermeté et persévérance, pour traquer ces criminels et les neutraliser partout où ils se trouvent à travers l'ensemble du territoire national », conclut le communiqué.

À lire aussi :  Internet et téléphonie en Algérie : Voici les chiffres

L’armée algérienne poursuit sa lutte antiterroriste en Algérie

L’armée algérienne a multiplié les opérations de lutte antiterroriste. Cela lui a permis de neutraliser un nombre important de terroristes dans plusieurs régions du pays. Les brigades spécialisées dans la lutte contre le terrorisme ont également démantelé plusieurs réseaux de soutien aux terroristes et détruit un grand nombre de casemates et d’abris qui leur servaient de refuges.

Pour rappel, le 2 juin, les éléments de l’armée algérienne (ANP) ont capturé un dangereux terroriste dénommé « Amir Lyès », dans la wilaya de Aïn Témouchent, dans l’ouest de l’Algérie. Le 24 avril dernier, un détachement de l’Armée nationale populaire avait capturé un autre dangereux terroriste, dénommé « Younsi Kouider », dans la localité de Debdeb, à Illizi, près de la frontière avec la Libye. Dix jours auparavant, les éléments de l’Armée algérienne (ANP) avaient éliminé trois membres de groupes terroristes armés lors de deux opérations distinctes. Il s’agit d’un ratissage à Aïn Defla et d’une embuscade à Skikda ayant permis de récupérer des armes et des munitions.

Lire aussi : Algérie : Un militaire tué dans un accrochage avec des terroristes