Le procès du détenu politique Karim Tabbou a été ajourné encore une fois. Prévu ce lundi 29 juin au tribunal de Koléa, il a été renvoyé au 14 septembre. Pour rappel, le porte-parole de l'Union démocratique et sociale (UDS, non agréée) avait été condamné le 24 mars dernier à un an de prison ferme.

En effet, le tribunal de Koléa a une nouvelle fois reporté le procès du détenu politique Karim Tabbou. Le procès programmé pour ce lundi a été ajourné au lundi 14 septembre, a indiqué le frère de l'activiste, Djaffar Tabbou, sur sa page Facebook.

Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a également confirmé le report du procès. Dans un communiqué, le CNLD souligne que le procès du détenu Karim Tabbou a été décalé au 14 septembre prochain par le tribunal de Koléa (Tipaza).

Par ailleurs, le CNLD a rappelé que le procès de Karim Tabbou a été déjà repoussé plusieurs fois. La première fois du 6 avril et 27 avril, la deuxième fois le 1er juin et ce lundi encore au mois de septembre. Le comité précise que ce procès est lié à l'affaire pour laquelle il a été arrêté la première fois. Tabbou a été "arrêté le 11 septembre 2019 et libéré le 25 septembre par le tribunal de Koléa, avant son arrestation le 26 septembre et sa mise sous mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger", dénonce encore le CNLD dans son communiqué.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Pour rappel,  Karim Tabbou a été condamné d'une manière controversée à un an de prison ferme lors de son procès en appel à la Cour de Ruisseau (Alger). Alors que le tribunal de Sidi M'hamed l'avait condamné à un an de prison ferme, dont six mois de sursis. Le détenu politique devait recouvrer sa liberté le 26 mars dernier.

Lire aussi : L’Algérie s’explique à l’ONU sur l’affaire Karim Tabbou