La crise de liquidité en Algérie commence à avoir des répercussions sur les Algériens, notamment les entreprises. Algérie Poste a indiqué dans un communiqué rendu public lundi 29 juin que les retraits en espèces auprès des bureaux de poste sont exceptionnellement suspendus pour les personnes morales, titulaires de comptes courants postaux (CCP).

Algérie Poste explique cette démarche par la volonté de faciliter aux citoyens les retraits en espèces de leurs salaires, allocations et pensions de retraite. Une explication qui cache mal le manque de liquidité dans l'institution postale.

Algérie Poste indique que cette décision a été prise suite aux instructions du chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune. Elle précise à l'intention des entreprises qu'ils ne pourront pas retirer de l'argent liquide de la poste. La poste informe que «ces personnes morales peuvent bénéficier des moyens de paiement scripturaux disponibles, moyennant l’utilisation de chèques certifiés, de virements de compte à compte ou de la présentation d’un chèque postal à l’encaissement via le système de télé compensation avec la place bancaire».

L'institution postale a tenu à rassurer sa clientèle. Elle affirme que «la disponibilité des liquidités dans tous les bureaux de poste est garantie par notamment l’installation d’une cellule chargée du suivi quotidien de la disponibilité des fonds au niveau des bureaux de poste, composée des représentants du secteur de la poste et des télécommunications et de la Banque d’Algérie».

Le communiqué de la poste conclut que «cette période exceptionnelle constitue une réelle opportunité pour promouvoir davantage l’utilisation de la monnaie scripturale et des moyens de paiement électroniques par l’ensemble des citoyens, afin de rationaliser les retraits en espèces». Cette décision parvient au moment ou le ministre des finances a affirmé que le niveau de liquidités au sein des banques est acceptable.

Lire aussi : Grave crise de liquidité à la Banque d’Algérie