Le Premier ministre Abdelaziz Djerad accuse des forces occultes d'être derrière la propagation du coronavirus en Algérie. A partir de la wilaya de Tindouf où il a effectué une visite de travail et d'inspection, mardi 30 juin 2020, le Premier ministre a estimé que des gens ne résidant pas en Algérie encouragent le non-respect des mesures sanitaires dans le pays. 

"Il y a des gens qui, pour des objectifs politiques, incitent les citoyens à sortir sans masques, pour semer le chaos et propager l’épidémie», a t-il dit. Affirmant que ces gens "ne résident même pas avec nous en Algérie".

Abdelaziz Djerad n'est pas allé par le dos de la cuillère, en outre, pour faire porter le chapeau à "certaines catégories de citoyens" d'être les principaux responsables dans la propagation de la covid-19 en Algérie. "Par leur comportement inconscient et irresponsable, certaines catégories de la population ont contribué à la propagation de l’épidémie" a t-il indiqué. "Ces citoyens sont responsables et coupables dans la mort des centaines de personnes à cause de cette pandémie" a-t-il encore martelé d'un air révolté.

Pour le Premier ministre, il est bien temps de changer et de hausser le ton contre les contrevenants afin d'endiguer cette maladie. "On a usé de tous les moyens de persuasion et de sensibilisation pour mettre un terme au coronavirus en Algérie, mais en vain", a-t-il regretté.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

"Ces citoyens sont responsables dans la mort des centaines de personnes"

"On se voit dans l'obligation de changer d'attitude dans la lutte contre cette maladie. Désormais les lois de la République seront appliquées avec rigueur contre tout contrevenant", promet-il.

Il faut dire que les mesures sanitaires sont loin d'être respectées à travers l'ensemble du territoire national. D'où d'ailleurs la multiplication des contaminations dont le nombre ne cesse de grimper chaque jour davantage. C'est en tout cas l'explication donnée par les spécialistes en la matière. Face à cette situation, le gouvernement a décidé, lundi 29 juin dernier, de reconduire le confinement partiel dans certaines wilayas et maintenir les dispositions de prévention à travers tout le territoire du pays.

Lire aussi : Algérie : Nouvelle hausse record des contaminations au coronavirus