Le consulat de France à Oran a annoncé, dans un communiqué rendu public lundi 29 juin, que des vols spéciaux de retour vers la France sont programmés pour le mois de juillet. Ces vols de rapatriement seront assurés par les compagnies Air France et Transavia, après accord des autorités algériennes.

La représentation diplomatique française en Algérie informe « les ressortissants français actuellement en déplacement temporaire en Algérie, suite à la fermeture des frontières, le 17 mars 2020 », que « des vols spéciaux de retour vers la France continuent d’être organisés par la compagnie Air France après accord des autorités algériennes.

Le consulat de France à Oran indique que « pour les premiers jours de juillet, les vols au départ d’Oran sont prévus comme suit (sous réserve de confirmation sur le site). Samedi 4 juillet et Lundi 6 juillet et chaque jour jusqu’au samedi 11 juillet inclus ». Les voyageurs français désireux d'obtenir un billet d’avion devront se rendre sur le site Air France et d’acheter un billet en ligne.

La mission diplomatique française informe, par ailleurs, que la compagnie aérienne « Transavia organise pour sa part, des vols spéciaux depuis le 9 juin au départ d’Oran. D’autres vols spéciaux peuvent être prévus en juillet au départ d’Oran à destination d’Orly ». Pour réserver une place sur les vols de Transavia, il faudrait de consulter le site de la compagnie, précise le communiqué.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Les conditions de rapatriement annoncées

Pour ces vols de rapatriement, le consulat de France à Oran annonce de nouvelles conditions à appliquer. Il s’agit notamment du port du masque obligatoire et de l’application d’un tarif unique spécial. Les vols de la compagnie Transavia ont pour destination les aéroports Roissy-Charles de Gaulle et Orly.

Il est précisé que « ces vols sont réservés aux personnes résidant en France (ressortissants français ou de l’Union européenne, étrangers en possession d’un titre de séjour), » ajoute le communiqué.

Lire aussi : Les Algériens bloqués en France lancent une pétition pour leur rapatriement