L’Algérie a rétrogradé dans la classification des pays en fonction de leur revenu, selon le rapport annuel de la Banque mondiale publié le 1er juillet. Le pays est passé de la catégorie intermédiaire-supérieur à celle d’intermédiaire-inférieur en 2019, selon le revenu net brut (RNB) par habitant.

Ainsi, selon cette classification, qui répartit les économies du monde en quatre groupes, à savoir le faible revenu, le revenu intermédiaire de la tranche inférieure, le revenu intermédiaire de la tranche supérieure et le revenu élevé, l’Algérie a reculé d'un palier. Le pays figure parmi les dix économies qui ont changé de catégorie.

Cette classification, qui révèle l'évolution des revenus par habitant, prend en considération deux facteurs essentiels. Il s'agit, primo, du RNB par habitant, qui évolue en fonction de la croissance du revenu du pays concerné, de l’inflation, des taux de change et de la démographie. Secondo, les seuils de classification des revenus restent fixes en termes réels. Ils sont ajustés chaque année en fonction de l’inflation. La Banque mondiale utilise pour cela le déflateur du droit de tirage spécial (DTS), qui est une moyenne pondérée des déflateurs du PIB de la Chine, du Japon, du Royaume-Uni, des États-Unis et de la zone euro.

L'effondrement du marché pétrolier a durement impacté l’Algérie

Il faut souligner que les revenus de l’Algérie, qui proviennent essentiellement des hydrocarbures, ont considérablement chuté en 2019, avec le déclin des prix du pétrole. Cette baisse a eu un impact considérable sur le pouvoir d'achat et l'inflation dans le pays.

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Il faut aussi noter que ce classement, réalisé à partir de données de l'année 2019, ne prend pas en considération la pandémie de coronavirus qui a enfoncé l'économie algérienne dans une grave crise. Les revenus du pays se sont effondrés à cause de la dégringolade du marché pétrolier.

Lire aussi : Les 80 pays les plus puissants du monde : L’Algérie hors classement