De nombreux Algériens bloqués en France ont organisé, jeudi 2 juillet, plusieurs rassemblements devant l'ambassade et les consulats d'Algérie en France. Ils lancent un énième appel de détresse aux autorités tout en programmant de nouvelles actions de protestation pour le 6 juillet. 

En effet, de nombreux ressortissants algériens coincés en France depuis le mois de mars ont encore manifesté jeudi, devant le siège de l'ambassade d'Algérie à Paris et les consulats algériens à Marseille, Lille, Lyon, Grenoble, Nice et Montpellier. Ces Algériens ont exprimé leur désarroi et leur mécontentement face à l'opération de leur rapatriement qui tarde à se faire.

Ils se demandent pourquoi les autorités n'affrètent toujours pas des avions pour leur permettre de regagner leur pays. Pourtant, rappellent-ils, l'Etat algérien « a bien réussi à emmener des centaines de supporters au Soudan en 2009 ».

Les protestataires comptent organiser d'autres sit-in

« Notre attente ressemble de plus en plus à une agonie », témoignent certains de ces ressortissants au quotidien Liberté. Tous se plaignent de n'avoir reçu aucune information sur leur cas et regrettent leur situation qui n'a que trop duré, et ce, dans l'indifférence des pouvoirs publics.

Avec l'ouverture des frontières en France, nombreux sont ceux qui avaient espéré rentrer enfin au pays. « Ils attendent peut-être qu’on soit morts. Il sera plus facile pour eux de nous rapatrier dans des cercueils», ironisent-ils.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Les protestataires comptent organiser lundi 6 juillet de nouveaux rassemblements devant l'ambassade et les consulats d'Algérie en France. D'autres comptent organiser des sit-in dans les aéroports parisiens. A rappeler que depuis que le gouvernement algérien a reconduit le confinement, les compagnies aériennes ont annulé toutes les réservations.

Lire aussi : À quand le rapatriement des 3 000 Algériens bloqués en France ?