La champion olympique algérien du 1 500 mètres Taoufik Makhloufi a lancé un cri de détresse sur le réseau social Twitter, ce samedi 4 juillet. En cause, l'athlète de haut niveau est bloqué en Afrique du Sud depuis quatre mois. Il pointe du doigt le manque de considération des autorités algériennes dans le traitement de son cas.

Le champion olympique spécialisé dans le demi-fond s’est rendu à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour préparer les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Mais suite à la propagation du coronavirus, l’événement a dû être reporté à l’an prochain. La suspension des liaisons aériennes et maritimes n'ayant pas tardé à suivre, Taoufik Makhloufi s'est retrouvé depuis coincé dans ce pays étranger.

L’Algérie ne se soucie pas de ses athlètes

Toujours sur son compte Twitter, le champion de 2012 du 1 500 mètres à Londres regrette que, depuis la fermeture des frontières pour des mesures sanitaires, le gouvernement algérien n’ait cherché aucune solution le rapatrier.

L'athlète de 32 ans regrette aussi l'absence d'un geste de soutien de la part des pouvoirs publics, dénonçant sa marginalisation aussi bien en tant que citoyen qu'en tant que représentant de son pays.

A noter que beaucoup de sportifs algériens sont toujours bloqués en Arabie saoudite. Parmi eux, l’entraîneur Kheïredine Madoui qui ne cesse d'ailleurs de réitérer son appel aux autorités locales, pour procéder à leur rapatriement.

À lire aussi :  FIFA : Voici le classement officiel de l'Algérie en octobre 2022

Selon cet entraîneur, les sportifs en question ont « créé un groupe sur l’application mobile Watsapp, qui s’appelle Algériens du Royaume ». Un forum numérique grâce auquel ils restent en contact et s'informent mutuellement des nouveautés liées à l'opération de rapatriement qu'ils attendent. Le coach Kheïredine Madoui parle d'une cinquantaine de sportifs algériens demandant à rentrer à leur pays.

Lire aussi : Le calvaire des Algériens bloqués à l'étranger continue