La Tunisie, qui a ouvert ses frontières le 27 juin dernier, est prête à accueillir les Algériens. C'est ce qu'a affirmé le ministre tunisien de la Santé, Abdellatif Mekki, dans un entretien accordé, vendredi 3 juillet, à la chaîne France 24. 

L'entrée des touristes algériens en Tunisie ne tient plus qu'à l'ouverture des frontières de l'Algérie. Du côté tunisien, tout semble être mis en oeuvre pour accueillir les touristes algériens dans les meilleures conditions possibles. En effet, le ministre tunisien de la Santé a assuré, dans une intervention à France 24, que son pays était prêt à recevoir les touristes venant d'Algérie.

Abdelatif Mekki, qui a rappelé que l'Algérie avait décidé de maintenir ses frontières fermées jusqu'au 13 juillet, a souligné que les autorités tunisiennes travaillaient en collaboration avec leurs homologues algériennes sur le dossier. « Notre ministre des Affaires étrangères suit le dossier avec nos frères d’Algérie et de Libye. Dès qu’ils décideront d’ouvrir, nous serons prêts à les accueillir », a-t-il dit.

Toutefois, les visiteurs de ces deux pays, précise le même responsable, seront soumis à « protocoles mis en place et qui dépendent des règles sanitaires, dont les détails seront discutés avec nos voisins et frères ».

Les Algériens pour sauver la saison touristique

Pour rappel, la Tunisie avait exclu au départ l'Algérie de la liste de classification de la situation épidémiologique à travers le monde. « Dans le cadre des préparatifs pour la réouverture des frontières tunisiennes le 27 juin 2020, le ministère de la Santé tunisien a décidé d’exclure des pays voisins, dont l’Algérie, de la liste de classification de la situation épidémiologique à travers le monde », avait indiqué l’ambassade de Tunisie à Alger, le 25 juin dernier.

Le tourisme étant un secteur névralgique pour son économie, la Tunisie mise énormément sur la saison estivale pour s'assurer des entrées d'argent. L'Algérie constitue, justement, « l’un des marchés les plus importants pour la Tunisie », pour reprendre le ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi.

C'est dire, en somme, que la Tunisie attend impatiemment l'ouverture des frontières de l'Algérie. Une décision qui n'interviendrait pas de sitôt, vu l'évolution de la pandémie de coronavirus dans le pays.

Lire aussi : Entrée des Algériens en Tunisie : Les précisions de l’ambassade tunisienne à Alger