La compagnie aérienne Air Algérie est autorisée à effectuer ses vols internationaux vers plusieurs pays européens dès l’ouverture des frontières de l’Algérie. La France, l’Italie et la Grande-Bretagne sont les trois pays européens ayant ouvert leurs espaces aériens à l’Algérie.

Ces trois pays européens, donc la France, l'Italie et la Grande-Bretagne, ainsi que les Emirats arabes unis auraient informé la direction d’Air Algérie qu’elle était autorisée à effectuer ses vols vers leurs aéroports, selon le quotidien arabophone Ennahar. En revanche, l’Espagne, l’Allemagne, la République tchèque et la Hongrie ont exclu l’Algérie de la liste des pays jugés sûrs par l’Union européenne. Ils gardent, donc, leurs frontières fermées aux Algériens jusqu’à nouvel ordre.

Bien que l’Algérie figure sur la liste des 15 pays pour lesquels les frontières de l’Europe ont été ouvertes, plusieurs pays européens ne comptent pas suivre la recommandation de l’Union européenne concernant l'ouverture de leurs espaces aériens aux résidents de ces pays non-membres de l’UE, dont la situation épidémiologique est jugée suffisamment sûre pour la reprise des voyages.

Les exigences des pays de l’Union européenne

En effet, l’Union européenne a mis en place certaines exigences auxquelles doivent répondre les pays afin de leur rouvrir ses frontières. Ces pays devront répondre à des critères épidémiologiques clairs et stricts. Ils doivent être dans une situation épidémiologique semblable ou meilleure que celle de l’Europe.

L’Union européenne a fixé la barre à un taux de nouveaux cas de Covid-19 inférieur ou égal, sur les 14 derniers jours, à 16 pour 100 000 habitants. La situation épidémiologique en Algérie se détériore de plus en plus. Le pays connaît une nouvelle hausse de cas positifs ces derniers jours. L’Algérie ne répond donc pas à ce critère épidémiologique, qui est la condition pour pouvoir voyager en Europe.

Par ailleurs, l’ouverture des frontières européennes est conditionnée par la réciprocité avec les pays qui seront autorisés à voyager en Europe. Or, l’Algérie, qui maintient ses frontières fermées pour tous les pays étrangers, se retrouve de ce fait exclue des mesures d’ouverture des frontières de l’Europe.