Un maire français a appelé, dimanche 5 juillet, à la régularisation des sans-papiers en France. Il s'agit d'Éric Piolle, fraîchement élu à la tête de la mairie EELV de Grenoble. Intervenant sur les ondes de la radio RTL, ce maire n'est pas allé par quatre six chemins pour défendre l'idée de la régularisation des étrangers résidant irrégulièrement dans son pays.

La question de la régularisation des émigrés vivant au noir en France est de plus en plus évoquée. Après les députés et les acteurs du mouvement associatif, un maire s'est déclaré favorable à l’idée de régulariser le séjour des sans-papiers en France. "Oui, il faut régulariser", déclare Eric Piolle au micro de RTL.

"Ils sont en France. Ce sont des habitants et des habitantes. Ils sont là et ils ne vont pas refaire 6 000 kilomètres pour retraverser les Alpes, la Méditerranée ou encore l'Afrique", a-t-il argumenté. Et d'ajouter : "On ne peut pas les laisser dans un no man's land".

"On ne peut pas les laisser dans un no man's land"

L'élu estime que "la question des réfugiés est essentiellement interne au pays touché". Il dénonce l'attitude "de ceux qui veulent s'enfermer dans des ghettos de riches", ajoutant qu'il croit en l’humanité.

Cette sortie ne peut que réconforter les émigrés clandestins, parmi lesquels beaucoup sont originaires des pays du Maghreb, notamment d'Algérie. Après avoir fui leurs pays respectifs pour une raison ou une autre, ces sans-papiers vivent dans des conditions lamentables en France, selon leurs propres témoignages. Leur situation n'a fait qu'empirer pour avec l’avènement du coronavirus. Fin mai, ils se sont d'ailleurs fait entendre à travers une imposante marche à Paris, pour réclamer leur régularisation.

À lire aussi :  Remboursement des billets d'avion : Que dit la loi française ?

Lire aussi : L’ONU appelle à régulariser tous les sans-papiers