Le général à la retraite Ali Ghediri sera-t-il libéré prochainement ? Ses avocats ont décidé d'introduire une demande de liberté provisoire. La défense de l'ex-candidat à la présidentielle d'avril 2019 voudrait que son client, en détention depuis treize mois, sorte de prison afin de "préserver sa santé". 

En effet, les avocats du général à la retraite, Ali Ghediri, ont déclaré que leur client était "abattu", et ce, malgré "son courage". Ainsi, le général Ghediri "refuse catégoriquement" l'accusation, selon laquelle, il a porté "atteinte au moral des troupes".

Contactée par le quotidien Liberté, l'avocate Nabila Selimi Benhamdine a confirmé avoir déposé le mémoire de cassation auprès de la Cour suprême. Dans le même sillage, elle a indiqué que le dossier de son client était vide. La justice lui reproche, selon la juriste, une phrase extraite d'un entretien accordé au quotidien El Watan en 2018. Dans cet extrait, l'ex-candidat à la présidentielle annulée avait déclaré que l'institution militaire "devait protéger le processus électoral".

Les avocats introduisent une troisième demande de liberté provisoire

Ainsi, la défense du général Ali Ghediri a décidé d'introduire, le 12 juillet prochain, une demande de liberté provisoire. Notons que depuis son arrestation en juin 2019, les avocats de Ghediri ont introduit deux demandes de liberté provisoire, et elles ont été rejetées par la chambre d'accusation. "Loin de nous l’idée de demander au président de la République de se mêler de la justice, mais il peut demander au parquet d’accélérer la procédure et c’est totalement légal" a expliqué l'avocate Nabila Selimi Benhamdine.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Rappelons que la justice avait accusé le général Ali Ghediri de "trahison pour avoir fourni des documents à des parties étrangères". Cette accusation a été retirée, car selon ses avocats, elle était "non fondée". Cependant, la justice a maintenu la seconde accusation. Ali Ghediri avait introduit un pourvoi en cassation mais il risque de prendre "au moins 9 mois".

Lire aussi : Algérie : Ali Ghediri adresse une lettre à Abdelmadjid Tebboune