Le Consulat général de France à Alger indique, à travers un communiqué rendu public ce jeudi 9 juillet, que la France garde toujours fermées ses frontières avec l'Algérie. Et ce en dépit de la réouverture des frontières européennes, intervenue le 1er juillet.

L'Algérie figue toujours dans la liste des pays faisant l'objet de restrictions d'entrée en France. En effet, le Consulat de France à Alger a fait savoir, sur son compte officiel Facebook, que « le Gouvernement français, à l'instar d'autres pays de l'espace Schengen, a décidé le 1er juillet de ne pas faire figurer l'Algérie dans la liste des pays ne faisant plus l'objet des restrictions d'entrée en France motivées par la prévention du risque lié à l'épidémie de Covid-19 ».

Le représentant français en Algérie précise que « les restrictions d'entrée sur le territoire français depuis une frontière extérieure à l'espace Schengen demeurent donc en vigueur s'agissant des personnes résidentes en Algérie ».

Des pays européens refusent d’ouvrir leurs frontières aux Algériens

Il faut dire que la France n'est pas le seul pays européen à avoir refusé d’ouvrir ses frontières aux Algériens. L’Allemagne, la République tchèque et la Hongrie ont exclu l’Algérie de la liste des pays jugés sûrs par l’Union européenne.

À lire aussi :  Air France : Un syndicat de pilotes alerte sur « la sécurité » des vols

L’Espagne a également annoncé qu’elle ne rouvrirait pas ses frontières aux voyageurs venant d’Algérie et du Maroc. Le ministère de l’Intérieur espagnol avait indiqué que « dans le cas de la Chine, du Maroc et de l’Algérie, la réouverture des frontières reste conditionnée à une action réciproque de la part de ces pays et à la réouverture de leurs frontières aux résidents en Espagne ».

Un autre pays européen a également fermé ses frontières aux Algériens. Il s'agit de la Belgique, dont le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Arnaud Gaspart, avait annoncé, lundi 6 juillet, que la Belgique avait décidé de ne pas ouvrir ses frontières aux voyageurs en provenance de 15 pays tiers, dont l’Algérie, jugés sûrs par l’Union européenne.

Lire également : Reprise des vols : Liste des pays ayant ouvert leurs espaces aériens à l’Algérie