Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, s'est exprimé, ce dimanche 12 juillet, sur l'Aïd El Adha et le rituel du sacrifice de moutons. Le ministre a annoncé, sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio nationale, que la décision du maintien ou non de cette fête relevait de la Commission nationale des fatwas.

Abderrahmane Benbouzid a profité de son passage à la radio pour appeler les Algériens à respecter les mesures de précaution contre la pandémie. Il a rappelé que les rassemblements étaient proscrits à l'occasion de l'Aïd et en d'autres occasions, pour des soucis de prévention. Le ministre affirme que seules ces mesures peuvent venir à bout de cette crise sanitaire. Il explique, néanmoins, que vu la situation que traverse le pays sur le plan sanitaire, tout événement qui va contribuer à la propagation du coronavirus doit être annulé.

Il faut signaler que la question de l'annulation du sacrifice rituel de l’Aïd El Adha se pose avec insistance ces derniers jours, sans qu'aucune décision ne soit prise. Après débat, l’Association des Oulémas musulmans va émettre une fatwa ce dimanche sur la nécessité de renoncer au sacrifice.

Fatwa de l’Association des Oulémas

Le président de l’Association des Oulémas a affirmé que “les érudits de l’Association sont en réunion pour débattre de la question, et nous allons émettre dimanche une fatwa détaillée en prenant en compte la pandémie de coronavirus, et ce, après avoir reçu de nombreuses interrogations sur le sujet”. Il a ajouté que “le sacrifice est un rite religieux qui date de notre prophète Ibrahim et notre nation y tient”. Cependant, cette fatwa prendra en compte l'avis de la Commission scientifique, indiquent les Oulémas.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Lire aussi : Algérie : l’Aïd El Adha sera-t-il annulé cette année ?