Le Conseil national des imams a appelé le gouvernement, dans un communiqué rendu public ce dimanche 12 juillet, à reconsidérer la décision de la fermeture des mosquées. Pour le Conseil des imams, il est "nécessaire" de se pencher sur la question de la réouverture des lieux de culte 

"Malgré la confiance en nos médecins et la compréhension de leur préoccupation pour la sécurité des citoyens, un réexamen de la décision concernant la réouverture des mosquées est devenu nécessaire", lit-on dans le communiqué du Conseil national des imams.

Selon cette organisation, la réouverture des mosquées de "façon graduelle" est plausible. A cet égard, le communiqué suggère d'entreprendre des mesures préventives pour faire face à la propagation du coronavirus. Il est, entre autres, question de l'accomplissement des prières dans des espaces ouverts, de la fermeture des salles d'ablutions et des salles réservées aux femmes, du retrait des livres saints et tout ce qui peut être accessible à l'usage collectif, etc. Cela outre le respect de la distanciation physique.

Réouverture des mosquée : ce que pense le ministère des Affaires religieuses

Pour rappel, la Commission ministérielle de la Fatwa s’est exprimée, le 16 juin dernier, sur la reprise des activités au sein des mosquées en Algérie. Dans un communiqué rendu public, elle a estimé que les conditions n’étaient pas encore réunies pour la réouverture des lieux de culte, fermés depuis le mois de mars dernier à cause du coronavirus.

À lire aussi :  En Kabylie, l'arbitrage d'un tournoi de football par des femmes fait polémique

Il est important de souligner que le gouvernement a lancé une opération de désinfection des mosquées le 18 mai dernier. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, qui a procédé à son lancement, avait tenu à préciser que la désinfection des mosquées ne signifiait pas leur réouverture.

Lire aussi : Réouverture des mosquées en Algérie et Hadj 2020 : Le ministre s’exprime