Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a rassuré le personnel médical et paramédical quant à la disponibilité des moyens de protection contre la Covid-19. Il a instruit la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) de mettre à la disposition du personnel soignant les équipements nécessaires pour se prémunir contre le risque de contamination au coronavirus. 

Lors d'une visite au siège de la PCH, samedi 11 juillet, Abderrahmane Benbouzid a reconnu que la situation sanitaire en Algérie était "préoccupante". Le ministre a avoué que le problème résidait dans les moyens de protection destinés au corps soignant. Selon lui, il est urgent de mettre à la disposition du personnel ces moyens qui font défaut dans plusieurs structures de la santé.

Le ministre de la Santé a, toutefois, tenu à rassurer le personnel soignant quant à leur disponibilité. Il a confirmé que le stock des consommables liés à la prévention contre la Covid-19 était "pour le moment suffisant". Il a annoncé, dans ce cadre, que la PCH organiserait une opération de distribution de kits de prévention "le plus tôt possible", en faveur des hôpitaux.

De nouvelles instructions pour lutter contre la Covid-19

Par ailleurs, lors d'une réunion avec les gestionnaires des établissements hospitaliers de la wilaya d'Alger, le ministre de la Santé a pris de nouvelles décisions. Il a instruit les directeurs des hôpitaux de revoir à la hausse les capacités de prise en charge. Il insiste, essentiellement, sur l'augmentation du nombre de lits d'hospitalisation et de réanimation, tout en les renforçant en équipements et en personnel.

D'autre part, le ministre de la Santé exhorte tout le personnel médical et paramédical, toutes spécialités confondues, à se mobiliser afin de renforcer le personnel soignant déjà engagé dans la lutte contre le coronavirus. Benbouzid propose, aussi, de faire appel aux médecins du secteur libéral et aux médecins retraités, pour optimiser la prise en charge des malades de la Covid-19.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Le secteur de la santé enregistre de nouvelles victimes