Appel à la réouverture des mosquées : Les spécialistes de la santé s'opposent

L'appel du Conseil national des imams à ouvrir les mosquées a été diversement accueilli au sein de la société. Les partisans de l'ouverture des mosquées justifient leur position par l'ouverture des autres espaces accueillant les citoyens, tandis que les spécialistes de la santé se sont offusqués par cet appel qui met en danger la santé des Algériens.

Ainsi, les spécialistes de la santé sont défavorables à l'ouverture de ces lieux de culte. Ils rappellent que ce genre de décision doit revenir au Comité scientifique qui surveille la propagation de la pandémie. Les scientifiques ont été surpris par l'appel du Conseil indépendant des imams à ouvrir des mosquées. Ils rappellent que l'Algérie traverse une conjoncture difficile, marquée par une flambée de contaminations à la Covid-19. Les scientifiques soulignent aussi la confirmation par l'Institut Pasteur de la propagation du virus par voie aérienne.

Les spécialistes indiquent que les mosquées sont des lieux saints, et que les fidèles ne peuvent pas être contrôlés ou empêchés de prier, comme le font les commerçants qui limitent le nombre de personnes dans leurs magasins. Le président du Syndicat national des praticiens de la santé publique, Lyes Merabet, a affirmé que la décision d'ouvrir des mosquées ne relevait pas des prérogatives des imams. Elle est du ressort du Comité scientifique qui surveille la propagation de la pandémie.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Il rappelle que ledit comité travaille en coordination avec les différents secteurs, afin de prendre ce genre de décision. Lyes Merabet a tenu, aussi, à évoquer le manque de civisme de certains citoyens et les difficultés rencontrées dans la mise en place des mesures préventives. Il avertit que l'ouverture des mosquées ne fera que compliquer davantage la situation en Algérie.

Lire aussi : Coronavirus : Appels à la réouverture des mosquées en Algérie


Vous aimez cet article ? Partagez !