Le quota des cartouches de cigarettes qu’un voyageur peut rapporter en France après un séjour à l’étranger, pourrait prochainement baisser à une par personne, contre quatre actuellement. Selon un amendement du troisième projet de la loi de finances rectificative pour 2020, le nombre des cigarettes qu’il est possible d’importer en France pour sa consommation personnelle pourrait bientôt chuter de 800 à 200 par voyageur, indique, ce mercredi 15 juillet, le journal français Le Figaro.

Mauvaise nouvelle pour les milliers de personnes qui profitent de l’importation illicite des cigarettes en France. Il s’agit, notamment, des Algériens qui représentent les premiers fournisseurs illicites de tabac du marché français. Les flux de cigarettes fabriquées légalement en Algérie et introduits en contrebande en France avaient augmenté de 300 % entre 2012 et 2016.

Il serait prochainement interdit aux voyageurs de rapporter plus d’une seule 1 cartouche de 10 paquets de 20 cigarettes, alors qu’actuellement, les seuils permis concernant les produits de tabac sont de quatre cartouches de cigarettes, 200 cigares, 400 cigarillos et un kilo de tabac à fumer (CGI, art. 575 I).

Selon le dernier rapport du think-tank britannique Royal United Services Institute (RUSI), l’Algérie est la première source de trafic de cigarettes vers la France. Selon la même source, les cigarettes en provenance d’Algérie représentaient 31% du flux illégal de cigarettes en direction de la France en 2016.

À lire aussi :  40 % des étrangers en France inactifs : Le vrai du faux

Ce trafic de cigarettes « légalement fabriquées en Algérie » vers la France représentait en 2016 près de 3,19 milliards de cigarettes, soit une augmentation de 300% par rapport à l’année 2012, lors de laquelle le volume de ce trafic était de 1,08 milliard de cigarettes, selon le rapport.

Le volume du trafic correspond, selon le think-tank, à près de 300 conteneurs de cigarette passés en contrebande de l’Algérie vers la France en une année.

Lire aussi : Transfert illégal d’argent vers l’Algérie : Un réseau international démantelé en France