Le ministère de la Justice a autorisé la reprise des visites familiales dans les centres pénitentiaires des 19 wilayas où le confinement a été levé. Le ministère a annoncé cette décision ce jeudi 16 juillet sur sa page officielle Facebook. 

"Le ministère de la Justice a décidé de lever la suspension des visites familiales aux détenus. Cette décision concerne les 19 wilayas qui ont connu le déconfinement", lit-on dans le communiqué publié par le ministère de la Justice. Le département de Belkacem Zeghmati précise que cette décision est entrée en vigueur le 15 juillet et elle est soumise au strict respect des mesures préventives.

Port obligatoire du masque et parloirs vitrés

Cependant, la décision autorise un seul visiteur et interdit la visite à toute personne de moins de 16 ans. Le ministère a également exclu les visites rapprochées et a imposé une vitre entre chaque détenu et son visiteur, pour enrayer le risque de contamination au coronavirus. En outre, le ministère exige le port obligatoire du masque de protection.

Ainsi, les wilayas concernées par cette décision sont Tamanrasset, Tindouf, Illizi, Saïda, Ghardaïa, Naâma, El Bayadh, Tiaret, Guelma, Skikda, Jijel, Mostaganem, Tebessa, Tlemcen, Aïn Temouchent, El Tarf, Tizi Ouzou, Aïn Defla et Mila. Par ailleurs, le ministère a instruit les établissements pénitentiaires de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher la propagation du virus dans les prisons.

Rappelons que le Premier ministre Abdelaziz Djerad a reconduit, ce jeudi, le confinement partiel dans les 29 autres wilayas jusqu'au 26 juillet. Il a également décidé de prolonger l’interdiction du trafic de et vers ces wilayas.