Une femme de retour d'Algérie a contaminé au coronavirus son entourage à Toulouse, en France. C'est qu'a rapporté le site Actu Toulouse, mercredi 15 juillet, citant l'Agence régionale de santé (ARS). C'est France 3 qui a révélé l'information en premier, avant que ladite agence ne la confirme, indique le même source. 

Le média français évoque un nouveau cluster de la Covid-19 à Toulouse. Ce nouveau foyer a été créé par une femme de retour d'Algérie. Elle est arrivée en France le 12 juillet. Avant son départ, elle a été testée négative au coronavirus en Algérie, indiquent les mêmes sources.

La femme, qui présentait des symptômes de la maladie à son arrivée en France, s'est fait diagnostiquer une nouvelle fois, au CHU de Rangueil. L'examen a révélé qu'elle était bel et bien infectée par la Covid-19.

Entre-temps, elle avait contaminé ses trois enfants qui étaient venus la récupérer à l'aéroport. Testés positifs, tous les trois ont été mis en quatorzaine, précisent les médias français. Leur mère n’est pas en soins intensifs, ni sous assistance respiratoire, rassurent les mêmes sources.

Elle n'est pas le premier cas du genre

Les services sanitaires locaux devront enclencher l'enquête épidémiologique d'usage pour détecter d'éventuels sujets contacts. Il faut noter que cette femme n'est pas la première personne rapatriée d'Algérie et qui s'est avérée être porteuse du coronavirus. Le 5 juillet, les services français de la santé ont fait état d'une vingtaine d'individus contaminés de retour d'Algérie.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

La direction générale de la santé (DGS) a, d'ailleurs, confirmé l'information : « Nous avons détecté plusieurs cas de Covid-19 sur le territoire national chez des personnes ayant séjourné récemment en Algérie».

Face au risque du rebond de l'épidémie, des médecins français tirent la sonnette d'alarme. « Vu l’importance des flux de populations entre la France et l’Algérie durant l’été, il est urgent de prendre des dispositions pour éviter que le virus ne recommence à circuler à bas bruit », ont-ils préconisé.

Lire aussi : Ouverture de l’espace Schengen : La France demande d’exclure les Algériens