Le gouvernement a annoncé une nouvelle opération de rapatriement d’Algériens bloqués à l’étranger pour la semaine prochaine. À cet effet, plusieurs ministères et représentations diplomatiques ont été mobilisés. La priorité sera donnée à certaines catégories d’expatriés algériens et à certains pays d’accueil.   

Les services du premier ministère soulignent que cette vaste opération de rapatriement qui sera engagée dès la semaine prochaine, privilégiera en premier lieu les familles bloquées ainsi que les personnes ayant effectué les déplacements pour des soins et les étudiants algériens à l’étranger. Les ressortissants algériens inscrits pour le rapatriement seront avisés et contactés par missions diplomatiques et consulaires algériennes par e-mail et par SMS.

Le Premier ministre a instruit le ministre des Affaires étrangères, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, le ministre des Transports, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial en vue de mobiliser la flotte aérienne et maritime dans les prochains jours ainsi que les établissements hôteliers devant servir dans ce cadre pour la période de quatorzaine sanitaire préventive applicable aux personnes rapatriées, selon un communiqué du premier ministère.

Les représentations diplomatiques et consulaires algériennes à l’étranger seront mobilisées « tous les jours de la semaine pour l’encadrement de cette opération et pour assister et aider les citoyens concernés jusqu’à leur retour au pays », précise la même source.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Les pays concernés par l’opération de rapatriement

Selon nos informations, cette vaste opération de rapatriement concernera en premier lieu, les ressortissants algériens bloqués en France et en Turquie. L’ambassade d’Algérie en Turquie a appelé officiellement les Algériens bloqués dans ce pays à s’inscrire en vue d’un rapatriement.

La France où sont bloqués plus de 5 000 ressortissants algériens devrait bénéficier de plus grand lot de voyages de rapatriement. En début de ce mois, de nombreux Algériens bloqués en France avaient organisé plusieurs rassemblements devant l’ambassade et les consulats d’Algérie en France. Ils ont lancé des appels de détresse aux autorités algériennes.

Ces ressortissants algériens coincés en France depuis le mois de mars avaient manifesté devant le siège de l’ambassade d’Algérie à Paris et les consulats algériens à Marseille, Lille, Lyon, Grenoble, Nice et Montpellier. Ils avaient exprimé leur désarroi et leur mécontentement face à l’opération de leur rapatriement qui tarde à se faire.