Le Ministère algérien des Affaires religieuses a annoncé dans un communiqué rendu public, mardi 21 juillet, que la date officielle de l’Aïd El Adha en Algérie est fixée au vendredi 31 juillet. En effet, le 1er  jour du mois de Dhou El Hidja de l’année 1441 sera comptabilisé à partir du mercredi 22 juillet, ce qui indique qu’au dixième jour du mois lunaire sera célébrée la fête du sacrifice, de l’Aïd El Adha.

A l’occasion, le Ministère des Affaires religieuses a informé l’ensemble de la communauté musulmane qu’ « il est permis de jeûner le jour de l’Arafat et de faire don de l’aumône ». Par ailleurs, le même ministère a indiqué que « le respect des mesures de prévention sanitaire » est obligatoire. Ainsi, « masque de protection, et distanciation sociale » seront de vigueur, afin de lutter contre la propagation massive de la pandémie du coronavirus.

Un Aïd El Adha pas comme les autres

En effet, les musulmans algériens seront tenus de se conformer au respect des mesures barrières établies par les autorités compétentes afin d’endiguer la propagation du coronavirus. En outre, le Ministère des Affaires religieuses a déclaré que les personnes qui souhaitent accomplir le sacrifice de l’Aïd El Adha, devront se répartir sur une durée « de trois jours, afin d’éviter tout rassemblement » dans les abattoirs.

Pour rappel, lundi 20 juillet, l’Arabie Saoudite a officiellement annoncé la date de l’Aïd El Adha 2020. Ainsi, le 1er jour de cette fête du sacrifice aura lieu vendredi 31 juillet. La lune n’ayant pas été observée lundi dernier, le 1er jour du mois Dhou El Hidja 1441 a coïncidé selon les calculs établis, avec le mercredi 22 juillet. La fête de l’Aïd El Adha, ou l’Aïd El Kebir, sera célébrée au dixième jour du mois de Dhou El Hidja comme le veut la tradition musulmane, qui correspond au 31 juillet 2020.

Lire aussi : Célébration de l’Aïd El Adha en Algérie : Le Comité scientifique émet de fortes réserves