L'opération de rapatriement des Algériens bloqués en France a débuté depuis mardi 21 juillet. Alors que la compagnie aérienne Air Algérie a programmé deux vols de rapatriement des ressortissants à partir de la ville de Lille, une grande confusion a régné ce mercredi 22 juillet à l'aéroport, lorsque les passagers algériens ont appris que les vols n'étaient pas programmés vers Alger.

Des centaines d'Algériens se sont présentés dès ce matin à l'aéroport de Lille, au nord de la France. La compagnie algérienne Air Algérie avait en effet programmé deux vols de rapatriement des ressortissants algériens bloqués en France depuis plusieurs mois à cause de la crise du coronavirus.

Mais à leur arrivée à l'aéroport de départ, les passagers ont été surpris d'apprendre que le vol n'était pas programmé vers la capitale Alger, mais vers la wilaya d'Annaba, (environ 590 km à l'est d'Alger). « C'est en arrivant à l'aéroport qu'on a su que notre vol serait à destination d'Annaba et non d'Alger », nous a révélé une des passagères.

Une grande confusion a ainsi régné dans l'aéroport. Il faut dire que les voyageurs ne s'attendaient pas à une telle nouvelle, d'autant plus que, lors de l'annonce du programme, il leur a été signifié que leur lieu de confinement serait dans les villes d'Alger, Boumerdes et Tipaza. Ils imaginaient alors que le vol de rapatriement serait à destination de l'aéroport international d’Alger. Ce qui n'a finalement pas été le cas.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Les explications d'Air Algérie

Contactée par Observ'Algérie, une source de la compagnie aérienne Air Algérie a indiqué que les vols à partir de Lille en France « n'étaient pas programmés vers Alger, mais vers Annaba ». Et d'expliquer que le choix s'est porté sur la ville d'Annaba « pour les capacités d’hébergement dont elle dispose pour la mise en quarantaine des passagers ».

Par ailleurs, selon nos sources, les passagers algériens seront hébergés dans le complexe touristique Sabri à Annaba. « Après une semaine, des médecins vont venir les voir, s'ils seront Covid-négatifs, ils rentrerons à Alger par avion, sinon ils seront hospitalisés », nous a confié la même source.