Depuis l'apparition de la pandémie de la Covid-19, à Wuhan (Chine), en décembre dernier, plusieurs laboratoires se sont lancés dans une course contre la montre pour développer un vaccin contre le coronavirus. En l'absence d'un traitement, un vaccin semble être le seul espoir possible pour endiguer la propagation du virus. Où en est la recherche vaccinale aujourd'hui, huit mois après le début de la crise sanitaire ? 

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 200 vaccins sont actuellement à l'étude à travers le monde. L'OMS espère des centaines de millions de doses avant la fin de l'année. De nombreux laboratoires ont dévoilé, ces dernières semaines, les premiers résultats de leurs essais cliniques. Parmi ces laboratoires, des géants de l'industrie pharmaceutique, dont Moderna, AstraZeneca, Sanofi…

L'université d'Oxford, en Grande-Bretagne, a dévoilé, lundi 20 juillet, les premiers résultats de son vaccin développé en partenariat avec le laboratoire AstraZeneca. La revue The Lancet explique que ce vaccin a produit une forte réaction immunitaire chez un grand nombre de volontaires vaccinés. Ce vaccin est, par ailleurs, testé sur des volontaires au Brésil et en Afrique du Sud. Pour l'heure, AstraZeneca accélère la production pour distribuer le vaccin le plus tôt possible. Selon des sources médiatiques, le géant pharmaceutique compte mettre son vaccin sur le marché au début de l'automne.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Dans la course pour le développement d'un vaccin contre le coronavirus, la Russie a révélé les premiers résultats de ses tests cliniques. Selon le vice-ministre de la Défense russe, Ruslan Tsalikov, un vaccin contre le coronavirus "est prêt". La Russie compte produire 200 millions de doses avant la fin de l'année si les résultats finals sont concluants. A noter que de nombreux hommes d'affaires russes se sont fait administrer un vaccin expérimental contre la Covid-19.

Les Américains travaillent d'arrache-pied pour produire un vaccin

Aux Etats-Unis, l'administration Trump a déboursé 1,95 milliard de dollars pour produire 100 millions de doses d'un potentiel vaccin. L'un d'eux est développé par la firme allemande Biontech et le laboratoire américain Pfize  depuis plusieurs mois. Selon les dernières données, ce vaccin est entré dans une phase décisive d'essais cliniques à grande échelle. Les deux laboratoires comptent produire 1,3 milliard de doses avant la fin de l'année.

Aussi, le vaccin du laboratoire américain Moderne va entrer, le 27 juillet, en phase finale des essais cliniques. La société compte injecter son vaccin sur 30 000 volontaires. L'étude devrait durer jusqu'au 27 octobre prochain. Rappelons que la société Moderna était le premier laboratoire à entamer, en mai dernier, des essais sur des sujets humains.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

En France, le laboratoire Sanofi a négocié, le 17 juillet dernier, avec l'Union européenne un accord pour lui fournir 300 millions de doses d'un éventuel vaccin contre le coronavirus. Ce vaccin est développé par le laboratoire britannique GSK. Il fera l'objet de tests cliniques en septembre prochain. Si tout se révèle concluant, le vaccin sera mis sur le marché à compter du premier trimestre de l'année 2021.

Par ailleurs, le laboratoire chinois Sinovac Biotech vient de lancer la phase 3 des essais de son vaccin. Quelque 9 000 volontaires vont recevoir, au cours des prochains mois, des injections de ce nouveau vaccin. Le laboratoire compte produire 120 millions de doses d'ici le début l'année 2021, tandis que trois autres laboratoires chinois travaillent sur d'autres vaccins.

Lire aussi : Algérie : « Un vaccin contre le Covid-19 est prêt », selon un membre du Comité scientifique