Le collectif Algerian Medical Covid-19 Network (AMN) et l'association Ashifa ont lancé, vendredi 24 juillet, un appel aux dons en faveur des hôpitaux algériens. Ainsi, la diaspora algérienne veut coordonner des actions concrètes dans le but de soutenir le personnel soignant en Algérie. 

En effet, le collectif AMN et l'association Ashifa coordonnent leurs efforts pour prêter main-forte aux équipes soignantes en Algérie. Les sommes collectées devraient servir à l'acquisition d'équipements de protection et de matériels de soins pour le personnel soignant des unités Covid-19.

Le Dr Nesrine Maharzi, coordinatrice du collectif AMN, et Yahia Mekki, SG de l'association Ashifa, ainsi que de nombreux autres médecins ont exprimé, lors d'une visioconférence, leurs craintes par rapport à la situation sanitaire « très critique » en Algérie. Les praticiens de la santé s'alarment contre la recrudescence du nombre de contaminations, notamment dans ce contexte marqué par la saturation des structures hospitalières et l'amoindrissement des équipes soignantes. En outre, ils ont pointé du doigt l'« inconscience » d'une grande partie de la population. « On peut craindre un risque d’hécatombe si la population ne respecte pas les règles de sécurité », avertit le Dr Maharzi.

Les médecins algériens établis à l'étranger appellent au respect des mesures sanitaires

Par ailleurs, lors de la même visioconférence, les participants ont tous exprimé leur inquiétude concernant l'Aïd El Adha. Ils craignent la réédition du scénario de l'Aïd El Fitr, au cours duquel beaucoup d'Algériens ont ignoré les gestes barrières. Ces spécialistes de la santé appellent leurs concitoyens au respect strict des mesures préventives, notamment le port du masque.

Par ailleurs, le Dr Mekki a indiqué que l'AMN et l'association Ashifa allaient acheminer les dons en priorité vers les régions des Hauts-Plateaux et les villes intérieures du pays. De son côté, le Dr Maharzi a fait savoir que l'AMN comptait diffuser sur les réseaux sociaux des clips de sensibilisation à la nécessité de respecter les gestes barrières.

Lire aussi : La diaspora fait un nouveau don de matériel médical aux hôpitaux algériens