L'Aïd El Adha s'annonce caniculaire cette année en Algérie. Météo Algérie s'attend à des pics de température de 45° dans certaines wilayas du pays pour le vendredi 31 juillet. C'est ce qu'a indiqué Mme Houaria Benrekta, responsable de la communication à l’Office national de la météorologie, dans une intervention, ce mardi 28 juillet, à la télévision publique (EPTV). 

L'Algérie, du moins le Nord, vit depuis quelques jours au rythme d'une hausse vertigineuse des températures. Cette vague de chaleur va se poursuivre encore durant les prochains jours, avec des pics attendus pour le vendredi prochain, coïncidant avec le premier jour de l'Aïd El Adha.

Les services météorologiques prévoient, en effet, des hausses record des températures pour cette journée. Le mercure risque d'atteindre 45 degrés Celsius dans certaines wilayas. Il s'agit notamment de celles du nord-est et du centre-est, dont Chlef, Relizane, Aïn Defla, Sidi Bel Abbes et Mascara, précise la chargée de communication de l’Office national de la météorologie, Houaria Benrekta.

Par ailleurs, Météo Algérie s'attend à ce que le thermomètre affiche 40° à l'ombre durant la journée de vendredi dans les wilayas du centre et de l'est du pays. Annaba, Jijel, Bejaïa et Skikda seront plus particulièrement touchées. La situation atmosphérique ne sera pas clémente dans les autres régions du pays.

Un Aïd particulier

Cette hausse des températures est causée, selon la même source, par la présence d'un couloir dépressionnaire provenant du Sud. Etant déjà particulier à cause de la crise sanitaire, l'Aïd El Adha 2020 risque cette année d'être plus chaud que la normale.

Cette canicule annoncée devrait, tout au moins, contribuer à diminuer le risque de contamination appréhendé à cette occasion, qualifiée de "haut risque" par les spécialistes. En effet, si le confinement total n'est pas décrété pour ces journées de fête, la chaleur aura pour effet de réduire la circulation des personnes et limiter ainsi la propagation du virus.

Une crainte qui a, d'ailleurs, incité les médecins et les experts à appeler à faire l'impasse sur le sacrifice rituel propre à ce rendez-vous religieux.