Le ministre algérien des Affaires religieuses, Youcef Belmehdi, a fermé la porte à toute éventuelle réouverture des mosquées. Selon lui, cette possibilité ne peut être envisagée tant que la pandémie de coronavirus continue de faire des victimes en Algérie, ajoutant que plusieurs imams ont été infectés par le virus, en dépit de la fermeture des mosquées.

Intervenant ce mardi 28 juillet sur les ondes de la Radio nationale, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a écarté toute éventualité de rouvrir dans l'immédiat les portes des mosquées aux fidèles. Le responsable a justifié cela par les chiffres inquiétants du coronavirus en Algérie qui restent toujours en hausse. « Je comprends le besoin et le désir des citoyens de prier dans les mosquées. Mais nous ne prendrons aucun risque et nous attendrons l’avis du comité scientifique à ce propos », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le même responsable a indiqué que la pandémie de la Covid-19 n'avait pas épargné les imams. Selon lui, pas moins de 166 imams ont été contaminés par le coronavirus depuis le début de la pandémie en Algérie. Parmi eux, 15 ont succombé à la maladie. D'ailleurs, M. Belmehdi a souligné que plusieurs hommes religieux ont appelé le ministère au report de l'ouverture des mosquées.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Les Algériens accompliront la prière de l'Aïd El Adha chez eux

Concernant l'Aïd El Adha, Belmehdi souligne que les mosquées élèveront les « takbirs », tandis que les fidèles accompliront la prière circonstancielle à la maison, en groupe ou individuellement, mais sans prêche, car les mosquées resteront évidemment fermées le jour de l'Aïd. Le rituel de l’égorgement des bêtes doit se faire après l’accomplissement de la prière.

Pour rappel, la Commission ministérielle de la fatwa en Algérie avait émis, vendredi 24 juillet, une fatwa sur la prière de l’Aïd El Adha et le rituel du sacrifice du mouton. Le ministère algérien des Affaires religieuses avait annoncé, dans un communiqué rendu public mardi 21 juillet, que la date officielle de l’Aïd El Adha en Algérie était fixée au vendredi 31 juillet. En effet, le 1er jour du mois de Dhou El Hidja de l’année 1441 étant comptabilisé à partir du mercredi 22 juillet, le premier jour de la fête du sacrifice de l’Aïd El Adha aura lieu au 10e jour de ce mois lunaire, correspondant au 31 juillet.

Lire aussi : Algérie-France-Maroc : La date et tout ce qu’il faut savoir sur l’Aïd El Adha 2020