L'Union européenne s'apprête à exclure l'Algérie de sa liste de pays sûrs en provenance desquels sont autorisés les voyages non essentiels. La décision aurait été prise ce mercredi 29 juillet, à l'issue d'une réunion entre ambassadeurs de l'UE. Elle devrait être officiellement annoncée jeudi 30 juillet, selon Euronews qui cite des sources diplomatiques de l’UE.

Selon la même source, le Maroc devrait également être rayé de la liste UE. Les pays membres de l’Union Européenne auraient cédé à la pression de la France qui avait plaidé lors de la précédente réunion à exclure les deux pays.

En effet, l’Union européenne aurait pris la décision d’interdire son territoire aux ressortissants algériens et marocains après un pic de cas du coronavirus dans les deux pays. Si cette décision est confirmée par écrit, cette liste de pays où l'épidémie liée au nouveau coronavirus est jugée maîtrisée va être ramenée à dix. Elle comprendra l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Tunisie, l'Uruguay et la Chine.

Il faut noter que cette liste est donnée uniquement par l’UE à titre indicatif, sans caractère contraignant, pour les 27 pays de l'Union. Certains pays membres, comme l'Italie ou la Belgique, ont par exemple choisi de n'ouvrir leurs frontières à aucun voyageur en provenance d'un pays extérieur à l'UE.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

A rappeler qu’au début du mois de juillet, l’Union européenne avait décidé de lever les restrictions de voyage pour les résidents de 14 pays tiers dont l’Algérie et le Maroc. La liste de ces pays a été élaborée sur la base de critères liés notamment à l’évolution de la pandémie, à la gestion globale de la crise sanitaire et pour des considérations économiques.

Lire aussi : L’Espagne garde fermées ses frontières avec l’Algérie et le Maroc