L'Algérie va acquérir le vaccin anti-coronavirus dès qu'il sera disponible. C'est ce qu'a fait savoir le ministère algérien de la Santé à travers un communiqué diffusé dans la soirée de jeudi 30 juillet. L'autorité sanitaire dit également suivre avec attention les différentes recherches qui se font actuellement au niveau de nombreux laboratoires au niveau mondial.

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a annoncé qu'il avait entamé l'examen des éventuels vaccins contre la Covid-19, que de nombreux laboratoires internationaux sont en train de développer. Affirmant que la vaccination est l'un des moyens les plus efficaces pour lutter contre le coronavirus, le ministère estime que « les progrès réalisés par un certain nombre de laboratoires dans le développement d'un vaccin contre le coronavirus annoncent la commercialisation imminente de ce vaccin ».

Le département de Abderrahmane Benbouzid a ainsi indiqué qu'il prenait toutes les mesures pour assurer la disponibilité du vaccin en temps opportun pour les Algériens. À ce propos, la même source assure que l'Institut Pasteur ne ménagera « aucun effort afin d’être à la hauteur des attentes face à cette pandémie de Covid-19 ».

L'Algérie frôle le seuil des 30 000 contaminations au coronavirus

Mais en attendant d'éventuels vaccins, le ministère de la Santé a tenu à rappeler que « la prévention et le respect des règles d'hygiène, de distanciation sociale et des mesures barrières, reste le moyen le plus approprié pour lutter contre cette pandémie », conclut le même communiqué.

À lire aussi :  Conseils et adresses utiles pour les proches des harraga disparus

Il convient de rappeler que l'Algérie connait depuis quelques semaines une hausse record du nombre de contaminations à la Covid-19. Pour la journée de jeudi, le porte-parole du Comité scientifique du suivi de l’évolution de la pandémie, Djamel Fourar a indiqué que 602 nouveaux cas confirmés ainsi que 14 nouveaux décès ont été enregistrés en 24 heures. Au total, l'Algérie décompte 29 831 cas confirmés ainsi que 1 200 morts.

Lire aussi : Vaccin contre le coronavirus : Où en est-on ?