L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, ce lundi 3 août, que le coronavirus pourrait ne pas disparaître de sitôt. En dépit des nombreuses recherches afin de trouver un vaccin capable de stopper la chaîne de contamination, l'OMS avertit qu’il n’y aura peut-être jamais de remède à la Covid-19.

Alors que les espoirs de la découverte d'un vaccin anti-Covid grandissent, l’Organisation mondiale de la santé préfère tempérer les ardeurs. Lors d'une conférence de presse en ligne, son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré qu' « il n’y a pas de panacée et il n’y en aura peut-être jamais ». Selon lui, « les essais cliniques donnent de l'espoir ». Néanmoins, selon lui, « cela ne veut pas nécessairement dire que nous aurons un vaccin efficace, notamment sur la durée ».

En outre, le directeur de l'OMS estime que la pandémie de la Covid-19 peut être maîtrisé grâce, notamment, aux gestes barrières, aux bonnes pratiques et à l'engagement politique.

L'épidémie sera « très longue »

Par ailleurs, la même organisation avait indiqué samedi, à l'issue d'une réunion tenue à Genève, que la pandémie de coronavirus pourrait être « très longue ». Dans un communiqué rendu public, le Comité d’urgence de l’organisation a souligné que « l’OMS continue d’estimer que le risque posé par le Covid-19 est très élevé ». Notons que le monde s'approche des 18 millions de personnes infectées par le coronavirus, qui a également fait près de 690 000 morts.

De nombreux centres de recherches se sont lancés, depuis plusieurs semaines, dans la recherche d'un vaccin susceptible de stopper la propagation du virus. Aujourd’hui, six vaccins candidats sont en phase avancée (stade 3) pour explorer leur efficacité. En Algérie, les responsables se sont engagés à acquérir des doses de vaccin anti-coronavirus dès sa disponibilité.

Lire aussi : Le vaccin contre la Covid-19 ne sera pas expérimenté sur les Algériens